Premiers Écrits

La chute de Satan

Satan était une fois un ange honoré du ciel, venant juste après le Christ. Son visage, comme celui des autres anges, avait la douceur et l’expression du bonheur. Son front était haut et large: signe d’une grande intelligence. Sa beauté était parfaite; son attitude, noble et majestueuse. Mais lorsque Dieu dit à son Fils: “Faisons l’homme à notre image”, Satan fut jaloux de Jésus. Il aurait aimé être consulté au sujet de la formation de l’homme; et parce qu’il ne le fut pas, il fut rempli d’envie, de jalousie et de haine. Il désirait recevoir les plus grands honneurs dans le ciel auprès de Dieu.

Jusqu’à ce moment-là tout le ciel avait connu l’ordre, l’harmonie et une soumission parfaite au gouvernement de Dieu. S’insurger contre sa volonté et contre son ordre était le plus grand péché qui puisse se concevoir. Tout le ciel semblait en mouvement. Les anges étaient organisés en compagnies, et chaque division avait à sa tête un ange plus élevé qui commandait. Satan, ambitieux de gloire personnelle et ne voulant pas se soumettre à l’autorité de Jésus, faisait des insinuations contre le gouvernement de Dieu. Un certain nombre d’anges sympathisaient avec Satan et sa rébellion, alors que d’autres défendaient énergiquement l’honneur de Dieu et la sagesse qu’il avait manifestée en donnant de l’autorité à son Fils. Il y eut donc conflit entre les anges. Satan, secondé par ses acolytes, voulait réformer le gouvernement de Dieu. Ils cherchaient à pénétrer la sagesse insondable du Créateur et à deviner le dessein qu’il avait formé en exaltant Jésus et en lui conférant un pouvoir illimité. Ils se révoltèrent contre l’autorité de Jésus. Toute l’armée céleste dut comparaître devant le Père et chacun fut jugé. Il fut décidé que Satan serait expulsé du ciel avec tous les anges qui s’étaient joints à lui. Il y eut alors guerre dans le ciel, et les anges s’y engagèrent. Satan espérait vaincre le Fils de Dieu et ceux qui lui étaient restés fidèles. Mais les bons anges prévalurent, et Satan fut chassé du ciel avec sa suite.

Lorsque Satan se vit expulsé du ciel avec ceux qui étaient tombés avec lui, et comprit qu’il avait perdu pour toujours sa pureté et sa gloire, il en éprouva du regret et désira être réintégré au ciel. Il était disposé à reprendre sa place, ou n’importe quelle autre qui lui fût assignée. Mais ce n’était pas possible: le ciel ne devait pas être remis en danger. Si Satan y avait été réintroduit, il aurait pu le contaminer tout entier; car le péché avait pris naissance en lui, et il portait les germes de la rébellion. Satan et ceux qui le suivaient implorèrent avec larmes la faveur de Dieu; mais leur péché—leur haine, leur envie, leur jalousie—avait été si grand que Dieu ne pouvait l’effacer. Il fallait qu’il subsiste pour recevoir son châtiment final.

Lorsque Satan eut compris qu’il ne lui restait aucune possibilité de retrouver la faveur divine, il donna libre cours à sa malice et à sa haine. Il conféra avec ses anges, et il élabora de nouveaux plans pour combattre le gouvernement de Dieu. Quand Adam et Eve furent placés dans le magnifique jardin d’Eden, Satan conçut le projet de les détruire. Si l’heureux couple était resté fidèle, il aurait été impossible de le priver de son bonheur. Satan ne pouvait exercer son pouvoir sur eux à moins qu’ils n’eûssent auparavant désobéi à Dieu et perdu sa faveur. Il lui fallait imaginer quelque plan pour amener Adam et Eve à désobéir, afin qu’ils encourent la défaveur de Dieu et se placent sous l’influence directe de Satan et de ses anges. Il fut donc décidé que Satan revêtirait une autre forme et feindrait de s’intéresser à l’homme. Il lancerait des insinuations contre la véracité des déclarations de Dieu et ferait naître le doute dans le cœur de nos premiers parents. Il exciterait ensuite leur curiosité et les pousserait à jeter un regard indiscret sur les desseins insondables de Dieu—le péché même que Satan avait commis—, et il les amènerait à argumenter contre les restrictions posées à propos de l’arbre de la connaissance.