Premiers Écrits

Un coup d’oeil rétrospectif

Les quarante et un chapitres comprenant Les dons spirituels, vol. I (le troisième et dernier livre de Premiers Ecrits), furent écrits par Mme White, alors qu’elle habitait à Battle-Creek (Michigan), au printemps et en été de l’année 1858, immédiatement après sa grande vision du 14 mars. Au mois de février et au début de mars, frère et sœur White assistèrent à une série de conférences tenues dans l’Etat de l’Ohio. En revenant, ils s’arrêtèrent à Lovett’s Grove (Bowling Green), Ohio, où ils donnèrent quelques réunions dans une école publique. La dernière devait avoir lieu le dimanche matin, 14 mars. Dans l’après-midi, un service funèbre fut présidé dans cette même école par James White. Après l’allocution de son mari, Mme White se leva pour ajouter quelques paroles de consolation à la famille affligée. Alors qu’elle parlait, elle fut ravie en vision, et pendant deux heures le Seigneur lui révéla des choses d’importance primordiale pour l’Eglise. Voici ce qu’elle dit à ce sujet:

“Dans la vision de Lovett’s Grove, la plupart des choses que j’avais vues dix ans auparavant touchant le grand conflit des âges entre le Christ et Satan me furent répétées, et il me fut dit de les écrire.” Life Sketches of Ellen G. White, 162.

Dès son retour à Battle-Creek, Mme White se mit à écrire ce qui lui avait été révélé. Au mois de septembre, on put annoncer que le petit livre Les dons spirituels, le grand conflit entre le Christ et ses anges et Satan et ses anges, était sorti de presse. Ses 219 pages traitaient les points saillants du conflit un peu sous la forme d’un digest. Mais pour les adventistes qui observaient le sabbat, et dont le nombre n’atteignait pas trois mille, c’était un livre d’une grandeur raisonnable. Il était précédé d’une introduction sur le don prophétique par frère Cottrell, un de nos pionniers (p. 133-143).

Dans les trois premiers chapitres, Mme White décrit brièvement la chute de Satan, celle de l’homme et le plan du salut. Puis elle arrive immédiatement à la vie du Christ et à la mission des apôtres. La dernière moitié du livre est consacrée à l’histoire du Mouvement adventiste et aux épreuves par lesquelles les enfants de Dieu devront passer avant la fin. Elle insiste particulièrement sur les vérités vitales de la Parole de Dieu pour ceux qui veulent participer au triomphe de l’Eglise.

Au cours des années qui suivirent la publication de ce petit livre, il fut répété à Mme White, en de nombreuses visions, ce qui doit se produire à la fin du grand conflit. Elle écrivit en 1888:

“Grâce à l’illumination du Saint-Esprit, les scènes du conflit séculaire entre le bien et le mal m’ont été présentées. A diverses reprises, il m’a été donné de contempler les péripéties de la joute formidable entre Jésus-Christ, le Prince de la vie, l’auteur de notre salut, et Satan, le prince du mal, l’auteur du péché, le premier transgresseur de la loi divine.” La tragédie des siècles, 13.

L’Église s’agrandissant, des livres plus volumineux purent être publiés et vendus. Mme White traita alors plus longuement ce qui lui avait été révélé dans de nombreuses visions. Elle écrivit quatre livres d’environ 400 pages chacun, connus sous le nom d’Esprit de prophétie (1870-1884). Ces quatre volumes racontent, avec les détails nécessaires, le grand conflit des âges, tel qu’il est esquissé dans l’Ancien et le Nouveau Testament, à partir de la chute de Lucifer jusqu’à la seconde venue du Christ et la nouvelle terre.

Dès la parution du dernier volume de cette série, Mme White se remit au travail, et retraça avec plus de détails encore l’histoire de ce conflit. C’est ainsi qu’elle prépara ses livres pour les non-adventistes comme pour les membres de l’Eglise. Elle publia ainsi cinq ouvrages: Patriarches et Prophètes, Prophets and Kings, Jésus-Christ, Conquérants pacifiques et La Tragédie des siècles (1888-1916). Ces grands volumes publiés, les premiers s’épuisèrent. Comme nous l’avons noté dans l’avant-propos, Les dons spirituels, volume I, fut réimprimé en 1882 et intégré à Early Writings (Premiers Ecrits).

Le Comité de publication des Ecrits

de Mme E. G. White.