Premiers Écrits

Les faux bergers

Il m’a été montré que les faux bergers étaient ivres, mais non de vin; ils titubaient, mais non après avoir bu des liqueurs fortes. La vérité de Dieu est pour eux chose scellée: ils ne peuvent en faire la lecture. Quand on leur demande ce qu’est le sabbat du septième jour, s’il s’agit du vrai jour de repos biblique, ils n’ont que des fables à raconter. J’ai vu que ces prophètes ressemblaient aux renards du désert. Ils ne sont pas montés devant les brèches, ils n’ont pas entouré d’un mur la maison d’Israël, pour demeurer fermes dans le combat. Voir Ezéchiel 13:5. Quand les esprits sont agités, et que l’on demande à ces faux bergers où est la vérité, ceux-ci tranquillisent les gens, même s’il leur faut changer leur propre manière de voir. La lumière a lui sur un certain nombre de ces bergers; mais ils n’ont pas voulu la recevoir. Ils ont modifié leur attitude de nombreuses fois pour éluder la vérité, et ne pas arriver aux conclusions inéluctables. La puissance de la vérité sape à la base leur position; mais plutôt que de se rendre à l’évidence, ils avancent des arguments dont ils ne sont pas satisfaits eux-mêmes.

J’ai vu qu’un certain nombre de ces bergers avaient renié les enseignements du Seigneur donnés dans le passé. Ils ont rejeté les glorieuses vérités qu’ils avaient autrefois défendues avec ardeur; ils sont tombés dans le mesmérisme et toutes sortes de séductions. J’ai vu qu’ils étaient ivres d’erreurs, et conduisaient le troupeau à sa perte. Plusieurs de ces adversaires de la vérité de Dieu trament le mal sur leurs couches pendant la nuit, et pendant le jour ils mettent leurs projets à exécution, c’est-à-dire qu’ils jettent “la vérité par terre” pour la remplacer par quelque chose de nouveau qui puisse intéresser et détourner les esprits de la vérité, qui est ce qu’il y a de plus important et de plus précieux au monde.

J’ai vu que les prêtres qui conduisent leur troupeau à la mort seront bientôt arrêtés dans leur effrayante carrière. Les fléaux de Dieu vont être versés sur la terre, mais il ne suffira pas que ces faux bergers soient tourmentés par un ou deux de ces fléaux. A ce moment-là, la main de Dieu s’étendra encore, mue par sa colère et sa justice, et il ne la ramènera pas à lui avant que ses intentions aient été pleinement exécutées, et que les prêtres mercenaires, s’étant jetés aux pieds des saints, aient reconnu que le Seigneur a aimé ces derniers parce qu’ils ont été fidèles à la vérité et ont observé les commandements de Dieu, jusqu’à ce que tous les injustes aient été détruits sur la terre.

Les différents groupes qui professent des croyances adventistes possèdent chacun une parcelle de vérité, mais Dieu a confié toutes ces vérités à ses enfants qui se préparent pour le jour de Dieu. Il leur a aussi donné certaines vérités qu’aucun de ces groupes ne connaît, et encore moins ne comprend. Ce sont des choses qui sont scellées pour eux, mais que le Seigneur a révélé à ceux qui sont prêts à voir et à comprendre. Si Dieu a quelque lumière à communiquer, il en donnera l’intelligence à ses enfants, sans qu’ils aient besoin d’en demander l’explication aux hommes qui sont dans les ténèbres de l’erreur.

Il m’a été montré combien ceux qui croient avoir le dernier message de miséricorde ont besoin d’être séparés des faux docteurs qui chaque jour adoptent de nouvelles erreurs. J’ai vu que ni jeunes ni vieux ne devaient assister à leurs réunions; car ce serait mal faire que de les encourager alors qu’ils distillent l’erreur comme un venin mortel, et enseignent des doctrines qui ne sont que des commandements d’hommes. L’influence de telles réunions n’est pas bonne. Si le Seigneur nous a fait sortir des ténèbres de l’erreur, il nous faut rester fermes dans la liberté qu’il nous a acquise, et nous réjouir dans la vérité. Nous encourons le déplaisir de Dieu si nous allons écouter l’erreur, sans y être obligés; car à moins qu’il ne nous envoie à ces réunions où l’erreur est inculquée par la force de la volonté, il ne nous gardera pas. Les anges cessent de veiller sur nous, et nous sommes à la merci de l’ennemi, dans les ténèbres, affaiblis par sa puissance et celle de ses mauvais anges. La lumière qui nous entoure est contaminée par les ténèbres.

J’ai vu que nous n’avions pas de temps à perdre en écoutant des fables. Nos esprits ne doivent pas être ainsi distraits, mais occupés par la vérité présente. Il nous faut rechercher la sagesse, afin de pouvoir obtenir plus de connaissance en ce qui concerne notre position, et, avec douceur, donner les raisons de notre espérance, d’après les Ecritures. Si de fausses doctrines et des erreurs dangereuses occupent notre esprit, nous n’arriverons pas à approfondir la vérité qui doit permettre à la maison d’Israël de subsister au jour de l’Eternel.