Premiers Écrits

Le temps du rassemblement

Le 23 septembre, le Seigneur me montra qu'il avait étendu la main une seconde fois pour rassembler le reste de son peuple1, et que ses efforts redoubleraient pour effectuer ce rassemblement. Dans la dispersion, Israël fut frappé et déchiré; aujourd'hui Dieu guérit et rassemble son peuple. Pendant la dispersion, les efforts tentés pour répandre la vérité ont été insuffisants et n'ont produit que peu de résultats. Mais pendant le rassemblement, alors que Dieu réunit son peuple, la proclamation de la vérité portera ses fruits. Tous doivent être unis et zélés.

J'ai vu que ceux qui citaient des exemples de la dispersion pour nous diriger maintenant pendant le rassemblement étaient dans l'erreur; car si Dieu ne faisait pas plus pour nous qu'il fit alors, Israël ne serait jamais réuni. J'ai vu que ceux qui avaient fait la carte de 1843 avaient été dirigés par le Seigneur, et qu'elle ne devait pas être modifiée; les chiffres étaient exactement ce qu'il désirait qu'ils fussent. Sa main cacha quelques erreurs de certains chiffres, de sorte que personne ne put s'en apercevoir jusqu'à ce que sa main se fut retirée2.

Puis je vis que pour ce qui concerne le "continuel" (Daniel 8:12), le mot "sacrifice" avait été ajouté par les hommes; il n'est pas dans le texte. Le Seigneur en a donné une vue correcte à ceux qui ont proclamé l'heure du jugement. Avant 1844, presque tous les adventistes croyaient à la bonne explication du "continuel"; mais dans la confusion qui suivit 1844, d'autres explications furent avancées et l'incertitude s'ensuivit. Depuis 1844 on n'a plus eu besoin d'accepter de date, et on ne devra plus en fixer.

Le Seigneur m'a montré que le message du troisième ange doit faire son chemin, et être proclamé aux enfants de Dieu dispersés, mais il ne s'appuie sur aucune date. J'ai vu que d'aucuns nourrissaient une fausse excitation parce qu'ils fixaient des dates; mais le message du troisième ange n'a pas besoin de ces dates. J'ai vu que ce message peut se contenter de la base qui lui est propre, et n'a pas besoin de date pour lui donner de la force. Il accomplira son œuvre avec puissance, et l'abrégera avec justice.

On me montra alors des gens qui étaient dans une grande erreur: ils croyaient que c'était leur devoir de se rendre à Jérusalem, où ils devaient faire une œuvre avant le retour du Seigneur. (Voir Appendice.) De tels égarements ont pour but de détourner les esprits de la proclamation du message du troisième ange; car ceux qui veulent aller à Jérusalem ne pensent qu'à cela et, afin de couvrir les frais de voyage pour eux-mêmes et pour d'autres, ils en arriveront à priver de leurs moyens la cause de la vérité présente. Je vis qu'il ne résulterait aucun bien d'un tel projet; il faudrait beaucoup de temps pour arriver à convaincre quelques Juifs de la première venue du Messie, et bien plus encore pour les faire croire à la seconde. Je vis que Satan avait grandement égaré certaines personnes à ce sujet, que des âmes autour d'elles auraient pu être éclairées par leur ministère et conduites à observer les commandements de Dieu; mais elles les laissaient se perdre. Je vis aussi que l'ancienne ville de Jérusalem ne sera jamais reconstruite, mais que Satan faisait tout ce qu'il pouvait pour égarer à ce sujet les enfants de Dieu à l'époque du rassemblement, afin de les empêcher de consacrer tout leur intérêt à l'œuvre actuelle du Seigneur et de leur faire négliger la préparation nécessaire pour le jour du Seigneur.