Premiers Écrits

Les puissances des cieux seront ébranlées

Le 16 décembre 1848, le Seigneur me donna une vision de l'ébranlement des puissances des cieux. Je vis que lorsque le Seigneur dit "cieux", en donnant les signes rapportés par Matthieu, Marc et Luc, il veut dire cieux, et lorsqu'il dit "terre" il veut dire terre. Les puissances des cieux sont le soleil, la lune et les étoiles; elles règnent dans les cieux. Les puissances terrestres sont celles qui règnent sur la terre. Les premières seront ébranlées à la voix de Dieu: alors le soleil, la lune et les étoiles changeront de place. Ces astres ne seront pas anéantis, mais ils seront secoués par la voix de Dieu.

De gros nuages s'amoncelèrent, s'entrechoquant les uns les autres. L'atmosphère se partagea et recula. Alors nous pûmes regarder par une ouverture du côté de l'Orion, d'où l'on entendait la voix de Dieu. C'est par cette ouverture que descendra la sainte cité. Je vis que les puissances terrestres sont maintenant ébranlées, et que les événements vont se succéder rapidement. La guerre, les rumeurs de guerre, l'épée, la famine et la peste secoueront d'abord les puissances de la terre, puis la voix de Dieu secouera le soleil, la lune et les étoiles, ainsi que cette terre. Je vis que l'ébranlement des puissances en Europe n'est pas, comme l'enseignent certains, l'ébranlement des puissances des cieux, mais l'ébranlement des nations courroucées.