Messages choisis - Volume 1

Chapitre 63

La perle de grand prix

« Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. » Jean 3:16. Il est le même hier, aujourd'hui, et éternellement. La justice du Christ, telle une perle blanche, est pure, sans défaut, sans tache, sans faute. Cette justice peut devenir la nôtre. Le salut, avec ses trésors inestimables, achetés au prix du sang, voilà la perle de grand prix. On peut la chercher et la trouver. Tous ceux qui l'ont vraiment trouvée sont prêts à vendre tout ce qu'ils possèdent pour l'acquérir. Ils prouvent ainsi qu'ils sont un avec le Christ, tout comme il est un avec le Père. Dans la parabole le marchand vend tout ce qu'il a pour prendre possession de la perle de grand prix. Ainsi sont magnifiquement représentés ceux qui apprécient la vérité au point d'abandonner tout ce qu'ils possèdent pour l'acquérir. Par la foi ils se saisissent du salut que leur a procuré le sacrifice du Fils unique de Dieu.

Il en est qui sont constamment à la recherche de cette perle précieuse, mais sans renoncer entièrement à leurs mauvaises habitudes. Ils ne meurent pas au moi afin que le Christ vive en eux. C'est pourquoi ils ne trouvent pas la perle précieuse. Ils n'ont pas surmonté des ambitions profanes et ils cèdent à des attraits mondains. Ils ne se chargent pas de la croix pour suivre le Christ dans la voie du renoncement et du sacrifice. La paix et l'harmonie de l'âme leur restent étrangères; il ne peut y avoir repos et joie sans capitulation totale. Presque chrétiens, mais pas entièrement, ils semblent tout près du royaume des cieux, mais ils n'y entrent pas. Etre presque sauvé, mais pas entièrement, équivaut à être non pas presque, mais entièrement perdu.

Une consécration de tous les jours à Dieu apporte la paix et le repos. Le marchand a tout vendu pour acquérir la perle. Quand ceux qui sont à la recherche du salut n'auront ni défaillance ni découragement, ils trouveront paix et repos dans le Seigneur. Le Christ les revêtira de sa justice. Il leur procurera un coeur pur, un esprit renouvelé. Ces bienfaits ont coûté la vie au Fils de Dieu et sont offerts gratuitement à ceux pour qui le sacrifice a été consenti. Mais comment ce don proposé est-il traité par plusieurs? - Ils s'en détournent, préférant les plaisirs de cette vie. Le Christ pourrait leur dire, à eux aussi: « Vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie! » Jean 5:40.

Les pécheurs se trompent lourdement, en méprisant et rejetant le Sauveur. Ils ne voient pas la valeur de la perle qui leur est offerte et qu'ils repoussent, opposant l'injure et la moquerie à leur Rédempteur. Plus d'une femme s'orne de bagues et de bracelets, pour se faire admirer, mais elle refuse la perle de grand prix, qui lui assurerait sanctification, honneurs, richesses éternelles. Quel n'est pas l'égarement de plusieurs! Ils sont plus charmés par des babioles terrestres, qui luisent et brillent, que par la couronne de la vie immortelle, divine récompense de la fidélité. « La jeune fille oublie-t-elle ses ornements, la fiancée sa ceinture? Et mon peuple m'a oublié depuis des jours sans nombre. » Jérémie 2:32.