Messages choisis - Volume 1

Chapitre 43

Le Christ, qui seul donne la vie

« Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle. En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont point reçue. » Jean 1:1-5. Le monde n'a pas su reconnaître la divinité dans l'humble Homme de Nazareth. Le fils unique du Dieu infini était dans le monde, et les hommes ne l'ont pas connu pour ce qu'il était réellement.

En lui « était la vie, et la vie était la lumière des hommes ». Jean 1:4. Il n'est pas question ici de la vie physique, mais de l'immortalité, de la vie appartenant exclusivement à Dieu. La Parole, qui était avec Dieu, et qui était Dieu, possède cette vie. La vie physique est prêtée à chaque individu. Elle n'est pas éternelle, ou immortelle; car Dieu, qui la donne, la reprend. L'homme n'est pas le maître de sa vie. Mais la vie du Christ n'est pas empruntée. Personne ne peut la lui ôter. « Je la donne de moi-même » (Jean 10:18), a-t-il dit. Il possédait une vie originelle, non empruntée, non dérivée. Cette vie n'est pas inhérente à l'homme. Celui-ci ne peut l'obtenir que par le Christ. Il ne peut la gagner; elle lui est accordée comme un don gratuit pourvu qu'il accepte le Christ comme son Sauveur personnel. « La vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. » Jean 17:3. Voilà la source de vie ouverte pour le monde.

En confiant son mandat à Timothée, Paul dit: « Pour toi, homme de Dieu, fuis ces choses, et recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la patience, la douceur. Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé, et pour laquelle tu as fait une belle confession en présence d'un grand nombre de témoins. Je te recommande, devant Dieu qui donne la vie à toutes choses, et devant Jésus-Christ qui fit une belle confession devant Ponce Pilate, de garder le commandement, et de vivre sans tache, sans reproche, jusqu'à l'apparition de notre Seigneur Jésus-Christ, que manifestera en son temps le bienheureux et seul souverain, le roi des rois et le Seigneur des seigneurs, qui seul possède l'immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n'a vu ni ne peut voir, à qui appartiennent l'honneur et la puissance éternelle. » 1 Timothée 6:11-16.

Dans un autre passage Paul dit: « C'est une parole certaine et entièrement digne d'être reçue, que Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier. Mais j'ai obtenu miséricorde, afin que Jésus-Christ fît voir en moi le premier toute sa longanimité, pour que je servisse d'exemple à ceux qui croiraient en lui pour la vie éternelle. Au roi des siècles, immortel, invisible, seul Dieu, soient honneur et gloire, aux siècles des siècles! » 1 Timothée 1:15-17.

L'immortalité apportée par le Christ

Le Christ a « mis en évidence la vie et l'immortalité par l'Evangile ». 2 Timothée 1:10. Personne ne peut avoir une vie spirituelle indépendante, en dehors de lui. Le pécheur n'est pas immortel, car Dieu a dit: « L'âme qui pèche, c'est celle qui mourra. » Ezéchiel 18:4. Il faut laisser à ces paroles toute leur signification. Il y a ici plus que la mort qui atteint tous les hommes; il s'agit de la seconde mort. Ici certains se rebiffent et s'écrient: Quoi? Voudriez-vous assimiler l'homme à la bête? Cela paraît dégradant. Mais qu'est-ce qui donne de la valeur à l'homme aux yeux de Dieu? Est-ce une quantité d'argent? - Non, car Dieu affirme: L'or et l'argent sont à moi. Si l'homme abuse des trésors à lui confiés, Dieu peut disperser plus vite que l'homme ne peut amasser. Un homme peut être doué d'une intelligence brillante; il peut être riche au point de vue des dons naturels. Mais ces choses lui sont données par Dieu, son Créateur. Dieu peut retirer à l'homme sa raison, et à l'instant il devient comme Nebucadnetsar, dégradé au niveau des bêtes des champs. C'est ce que Dieu fait quand quelqu'un agit comme si sa sagesse et son pouvoir avaient été acquis sans lui.

L'homme n'est que mortel; s'il se croit trop sage pour accepter Jésus, il demeure mortel. Des hommes ont accompli des merveilles dans le domaine intellectuel, mais qui les en avait rendus capables? - Le Seigneur Dieu des armées. C'est en s'attribuant une capacité illusoire que des hommes triomphent en raison de leur propre puissance, se glorifient, suivant l'exemple des antédiluviens; dans ce cas ils périront. Toute l'imagination des pensées de cette race qui jouissait d'une grande longévité n'était que mauvaise en tout temps. Leur intelligence s'appliquait au mal et la terre était corrompue sous ses habitants. Avec les dons et les talents que Dieu leur avait accordés, ils auraient pu accomplir des merveilles s'ils avaient recherché la communion de Celui qui est infini en sagesse. Se détournant de Dieu, ils ont suivi les directives de Satan, comme beaucoup le font aujourd'hui; le Seigneur les a balayés de la terre avec toute la sagesse dont ils se vantaient.

Le monde peut louer l'humanité pour ce qu'elle a fait. Mais l'homme ne tarde pas à être très petit aux yeux de Dieu par un mauvais usage des talents qui lui ont été confiés, et qui l'eussent ennobli s'il en avait usé convenablement. S'il est vrai que le Seigneur est magnanime et qu'il ne veut pas qu'aucun périsse, il ne laissera pas le coupable impuni. Que tous prennent garde à ces paroles du Seigneur: « Pourquoi foulez-vous aux pieds mes sacrifices et mes offrandes, que j'ai ordonné de faire dans ma demeure? Et d'où vient que tu honores tes fils plus que moi, afin de vous engraisser des prémices de toutes les offrandes d'Israël, mon peuple? C'est pourquoi voici ce que dit l'Eternel, le Dieu d'Israël: J'avais déclaré que ta maison et la maison de ton père marcheraient devant moi à perpétuité. Et maintenant, dit l'Eternel, loin de moi! Car j'honorerai celui qui m'honore, mais ceux qui me méprisent seront méprisés. » 1 Samuel 2:29, 30.

Dieu honore ceux qui lui obéissent. Comme l'a dit David: « L'Eternel m'a traité selon ma droiture, il m'a rendu selon la pureté de mes mains; car j'ai observé les voies de l'Eternel, et je n'ai point été coupable envers mon Dieu. Toutes ses ordonnances ont été devant moi, et je ne me suis point écarté de ses lois. » Psaumes 18:21-23.

Comment obtenir la vie éternelle

Seul celui qui croit en Christ peut obtenir la vie éternelle. A moins de nous nourrir continuellement de la chair et du sang du Christ, nous ne pouvons avoir l'assurance de participer à sa nature divine. Personne ne devrait se montrer indifférent à ce sujet, disant: Pourvu qu'on soit sincère, peu importe ce que l'on croit. Vous ne pouvez impunément sacrifier la moindre semence de vérité vitale pour votre plaisir ou celui d'autrui. Ne cherchez pas à éviter la croix. Si le Soleil de la Justice ne nous éclaire pas, nous ne sommes pas en communion avec la Source de toute lumière; et nous ne pouvons être sauvés si cette lumière et cette vie n'habitent pas en nous.

Dieu a amplement pourvu à ce que le dessein qu'il avait formé en créant Adam ne soit pas frustré par Satan. Quand Adam et Eve eurent fait entrer la mort dans le monde par leur désobéissance, un sacrifice coûteux fut offert pour la race humaine. Une valeur plus grande que celle dont ils avaient joui à l'origine leur fut attribuée. En donnant le Christ, son Fils unique, pour la rançon du monde, c'est tout le ciel que Dieu a donné.

L'acceptation du Christ confère une réelle valeur à l'être humain. Son sacrifice apporte vie et lumière à tous ceux qui reçoivent le Christ comme leur Sauveur personnel. L'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ est répandu dans le coeur de chaque membre de son corps, en même temps que la vitalité de la loi de Dieu le Père. Ainsi Dieu peut demeurer auprès de l'homme, et l'homme près de Dieu. « J'ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi. » Galates 2:20.

Si quelqu'un devient un avec le Christ par la foi, il peut obtenir la vie éternelle. Dieu aime ceux que le Christ a rachetés comme il aime son propre Fils. Quelle pensée! Dieu peut-il aimer un pécheur comme il aime son propre Fils? - Oui; le Christ l'a dit, et ce qu'il a dit il l'a pensé. Il honorera toutes nos traites si seulement nous saisissons sa promesse par une foi vivante, si nous plaçons notre confiance en lui. Regardez à lui et vivez. Tous ceux qui obéissent à Dieu sont inclus dans la prière offerte par le Christ à son Père: « Je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, afin que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux, et que je sois en eux. » Jean 17:26. Vérité merveilleuse, qui surpasse l'intelligence de l'homme!

Le Christ déclara: « Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. » Jean 6:35. « La volonté de mon Père, c'est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. » Jean 6:40. « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. » Jean 6:47. « Si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez son sang, vous n'avez point la vie en vous-mêmes. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. C'est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n'en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts: celui qui mange ce pain vivra éternellement. » Jean 6:53-58. « C'est l'esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. » Jean 6:63.