Messages choisis - Volume 1

Chapitre 21

Des enseignements fantasques ou spéculatifs

Pas de compromis

Je dois communiquer à nos frères un message bien précis. Qu'il n'y ait aucun compromis avec le mal. Résistez courageusement aux influences dangereuses qui surviennent. Ne craignez pas de résister à la puissance de l'ennemi, quelles qu'en puissent être les conséquences.

De nos jours beaucoup d'erreurs sont enseignées comme vérités. Certains de nos frères ont présenté des vues que nous ne pouvons approuver. Des idées fantaisistes, des interprétations forcées de l'Ecriture viennent au jour. Quelques-uns de ces enseignements qui paraissent aujourd'hui sans conséquence pourront devenir des pièges pour les âmes inexpérimentées.

Une oeuvre bien définie nous incombe. Ne permettons pas à l'ennemi de nous détourner de la proclamation des vérités précises qui conviennent à notre temps et de fixer notre attention sur des idées fantasques.

À moins que chaque individu se tienne bien éveillé et apte à discerner les opérations du Saint-Esprit, nous ne manquerons pas de trébucher et de tomber dans les trappes de l'incrédulité tendues par Satan. Je demande à nos frères de veiller en bergers et gardiens fidèles sur les membres inexpérimentés, exposés au danger d'influences séductrices. Gardez-vous avec un soin continuel des écueils et des sables mouvants qui menacent de détruire la foi aux messages qui nous ont été donnés par Dieu pour ce temps-ci. Veillez sur les âmes comme devant en rendre compte. ...

Il nous faut sonder les Ecritures chaque jour, afin de connaître la voie du Seigneur et d'éviter d'être trompés par des erreurs religieuses. Le monde est tout plein de fausses théories et d'idées spirites séduisantes, qui tendent à obnubiler nos perceptions spirituelles et à nous éloigner de la vérité et de la sainteté. C'est bien le moment de prendre garde à l'avertissement: « Que personne ne vous séduise par de vains discours. » Ephésiens 5:6.

Ayons soin de ne pas mal interpréter les Ecritures. Il ne faut pas spiritualiser les claires déclarations de la Parole de Dieu au point de perdre de vue la réalité. Ne contraignez pas les déclarations de la Bible à dire des choses bizarres pour plaire à l'imagination. Prenez les Ecritures comme vous les lisez. Evitez toute vaine spéculation sur les choses qui nous attendent dans le royaume des cieux. - Manuscrit 30, 1904.

Une question de vie ou de mort

Des lettres me sont parvenues, me questionnant au sujet de certains enseignements selon lesquels aucun être vivant, même aucun insecte nuisible, ne devrait être tué. Se peut-il que quelqu'un ait prétendu avoir reçu de Dieu un message semblable pour son peuple? Jamais le Seigneur n'a donné un tel message à un être humain. Dieu n'a dit à personne qu'il y a péché à détruire les insectes qui troublent notre paix et notre repos. Aucun message de ce genre ne figure dans l'enseignement du Christ et ses disciples doivent s'en tenir à ce qu'il leur a commandé.

Il en est qui recherchent constamment la controverse. Toute leur religion se résume en cela. Ils sont remplis du désir de produire quelque chose de nouveau et d'étrange. Ils s'attardent sur des sujets de moindre importance, exerçant là-dessus leurs talents de polémistes.

Des historiettes sont présentées comme des vérités importantes et l'on voudrait en faire des questions de salut. Il s'ensuit des controverses et les esprits sont distraits de la vérité présente. Satan sait que s'il réussit à ce qu'hommes et femmes soient absorbés dans des détails infimes, de plus graves questions seront négligées. Il fournira donc d'amples matériaux à l'attention de ceux qui veulent s'occuper de sujets insignifiants et dénués d'importance. Les pharisiens se laissaient absorber par des questions oiseuses. Ils passaient à côté des précieuses vérités de la Parole de Dieu pour discuter les traditions transmises de génération en génération qui ne concernaient en rien leur salut. De même aujourd'hui, alors que de graves moments entrent dans l'éternité, les grandes questions du salut sont sacrifiées à de simples racontars.

Je dois dire à mes frères et soeurs: Serrez dans vos coeurs les instructions contenues dans la Parole de Dieu. C'est ainsi seulement que vous pourrez réaliser l'union avec le Christ. Vous n'avez pas de temps à perdre à discuter la question de savoir si l'on peut tuer des insectes. Jésus n'a pas placé sur vous un tel fardeau. « Pourquoi mêler la paille au froment? » Jérémie 23:28. Ces questions inutiles ne sont que foin, bois ou chaume si on les compare à la vérité destinée à notre temps. Ceux qui négligent les grandes vérités de la Parole de Dieu pour parler de telles choses ne prêchent pas l'Evangile. Ils se perdent dans les sophismes inventés par l'ennemi pour éloigner les esprits des vérités qui intéressent notre bonheur éternel. Ils ne peuvent invoquer aucune parole du Christ à l'appui de leurs suppositions.

Ne gaspillez pas votre temps à discuter de telles questions. Si vous avez des questions à poser concernant ce que vous devez enseigner ou à propos des sujets que vous devez traiter, adressez-vous directement aux discours du grand Maître, et suivez ses instructions. ...

Que rien ne détourne votre attention de la question: « Que dois-je faire pour hériter la vie éternelle? » Luc 10:25. C'est ici une question de vie ou de mort que chacun doit décider pour l'éternité. Réfléchissez mûrement à l'importance de la vérité solennelle que nous possédons. Ceux qui s'égarent à la recherche de théories de peu de valeur, dénuées d'importance, ont besoin de se convertir. ...

Des théories erronées, privées de l'autorité de la Parole de Dieu, surgiront à droite et à gauche, et feront l'effet de sages théories à des personnes débiles. Elles n'ont pas la moindre valeur. Cependant bien des membres d'église se sont si bien habitués à une nourriture de qualité inférieure, qu'ils ont une religion dyspeptique. Pourquoi des hommes et des femmes appauvrissent-ils leur expérience en rassemblant de vaines histoires et en les faisant passer pour dignes d'attention? Le peuple de Dieu n'a pas de temps à perdre sur des questions peu claires ou frivoles qui n'ont aucun rapport avec les exigences divines.

Dieu demande aux hommes et aux femmes de penser sobrement et avec ingénuité. Il faut s'élever de degré en degré et contempler des horizons toujours plus vastes. En regardant à Jésus on doit être transformé à son image. Il faut employer son temps à rechercher les vérités profondes, éternelles, du ciel. Alors il n'y aura rien de frivole dans leur expérience religieuse. L'étude des grandes vérités de la Parole de Dieu les rendra aptes à contempler Celui qui est invisible. Ils verront que les vérités les plus édifiantes, les plus ennoblissantes, sont celles qui se trouvent le plus près de la Source de toute vérité. A mesure qu'ils apprennent de lui, leurs mobiles et leurs sympathies s'affermissent et deviennent plus invariables; car Celui qui est toute-sagesse produit des impressions substantielles et durables. L'eau vive que le Christ donne ne ressemble pas à une source de surface qui tarit après de courts murmures. L'eau vive jaillit jusque dans la vie éternelle.

Obéissons à la volonté révélée de Dieu. Nous saurons alors que notre lumière procède de la Source divine de toute véritable lumière. En collaborant avec le Christ on se place sur un terrain sûr. Dieu bénit abondamment ceux qui vouent toutes leurs énergies en vue d'arracher le monde à la corruption. Le Christ est notre modèle. C'est en le contemplant que nous serons transformés à son image, de gloire en gloire, de caractère en caractère. Voilà notre oeuvre. Que Dieu nous aide à représenter convenablement le Sauveur devant le monde. - The Review and Herald, 13 août 1901.

Conjectures au sujet de la vie future

Certains croient qu'il y aura des mariages et des naissances sur la nouvelle terre; impossible d'harmoniser de telles doctrines avec les Ecritures. L'idée selon laquelle des enfants naîtront sur la nouvelle terre ne fait pas partie de la parole sûre des prophètes 2 Pierre 1:19. Le Christ s'est exprimé assez clairement pour qu'il n'y ait pas de malentendu. Ces déclarations devraient suffire pour régler définitivement la question des mariages et des naissances sur la nouvelle terre. Ni ceux qui seront relevés d'entre les morts, ni ceux qui seront transférés sans passer par la mort, ne se marieront ou ne donneront en mariage. Semblables à des anges de Dieu, ils feront partie de la famille royale.

À ceux qui entretiennent des vues contraires aux claires déclarations du Christ je dirai: Sur ces questions gardez un silence éloquent. Se complaire en des suppositions et des théories dans des questions où Dieu ne nous a rien révélé dans sa Parole, c'est de la présomption. Abstenons-nous de faire des spéculations concernant notre état futur.

À mes frères dans le ministère je dirai: « Prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non. » 2 Timothée 4:2. N'apportez pas sur le fondement du bois, du foin, du chaume - vos propres conjectures, vos spéculations, qui ne peuvent être utiles à personne.

Le Christ n'a refusé aucune vérité essentielle au salut. Les choses révélées sont pour nous et nos enfants; nous ne devons pas lâcher la bride à nos imaginations dans un domaine où rien n'a été révélé.

Le Seigneur a pourvu à tout pour assurer notre bonheur dans la vie à venir, mais il ne nous a pas fait connaître ses plans à cet égard; il faut donc s'abstenir de faire des spéculations là-dessus. Nous ne devons surtout pas imaginer les conditions de la vie future d'après celles de la vie présente.

Les questions d'importance vitale ont été clairement révélées dans la Parole de Dieu. Ces sujets méritent toute notre réflexion. Mais il ne nous faut pas étendre nos recherches aux questions sur lesquelles Dieu a gardé le silence. Quelques-uns ont supposé que les rachetés n'auront pas de cheveux gris. D'autres suppositions tout aussi ineptes ont été avancées comme des choses importantes. Que Dieu aide son peuple à réfléchir d'une manière rationnelle. Quand des questions douteuses surgissent nous devrions demander: « Que dit l'Ecriture? »

Si quelqu'un désire du nouveau, qu'il recherche cette vie nouvelle qui fait suite à la nouvelle naissance. Qu'il purifie son âme en obéissant à la vérité, et qu'il se conforme aux instructions que le Christ a données à l'homme de loi qui l'avait interrogé sur ce qu'il devait faire pour obtenir la vie éternelle.

« Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée; et ton prochain comme toi-même. ... Fais cela, et tu vivras. » Luc 10:27, 28. Tous ceux qui consentiront à conformer leur vie aux claires exigences de la Parole de Dieu hériteront la vie éternelle. - Manuscrit 28, 1904.

Des sujets difficiles à comprendre

Dans cette oeuvre on court le danger de présenter au public des théories qui, bien que parfaitement vraies, susciteront des controverses et n'amèneront pas les hommes au grand festin qui leur est préparé. L'amour de Dieu doit prendre place en nous pour subjuguer et adoucir notre nature humaine et nous rendre conformes à son saint caractère. Alors nous déploierons aux yeux de tous les richesses insondables du Christ avec libéralité. C'est le Christ lui-même qui nous invite, et c'est le devoir de tous ses disciples d'appeler l'attention sur la table où s'accumulent les provisions rendues accessibles à tous. Ne donnons pas la première place aux sujets difficiles. Le Christ invite les hommes au banquet; que tous ceux qui le veulent viennent. - Lettre 89, 1898.

Les 144 000

Le Christ dit qu'il y aura dans l'Eglise ceux qui offriront des fables et des suppositions, alors que Dieu a donné de grandes vérités qui élèvent l'âme, qui ennoblissent l'esprit, et que chacun devrait thésauriser. Quand des hommes s'emparent ici et là d'une théorie, curieux de savoir ce qui n'est pas nécessaire, ils ne sont pas conduits par Dieu. Il n'entre pas dans son plan que son peuple présente de simples suppositions, sans base scripturaire. Il ne veut pas qu'on se livre à des controverses sur des questions qui ne seront d'aucun secours spirituel, comme par exemple: Qui doit faire partie des cent quarante-quatre mille? C'est là quelque chose que les élus de Dieu sauront avant longtemps.

Frères et soeurs, appréciez et étudiez les vérités que Dieu a données pour vous et pour vos enfants. Ne perdez pas de temps pour chercher à savoir ce qui n'est d'aucun profit spirituel. « Que dois-je faire pour hériter la vie éternelle? » Luc 10:25. Question capitale et qui a reçu une réponse claire: « Qu'est-il écrit dans la loi? Qu'y lis-tu? » - Manuscrit 26, 1901.

Le Christ nous appelle à l'unité

Nos membres d'église aperçoivent des divergences d'opinion parmi les dirigeants, et ils se livrent à des controverses sur les sujets disputés. Le Christ demande l'unité. Il ne nous demande pas de réaliser l'unité dans le mal. Le Dieu du ciel trace une ligne de démarcation ferme entre ce qui est pur, ce qui élève, ce qui ennoblit et les fausses doctrines, qui induisent en erreur. Il nomme le péché et l'impénitence par leurs vrais noms. Il ne passe pas une couche de mortier sur nos méfaits. Je supplie mes frères de s'unir sur une base vraiment scripturaire. - Manuscrit 10, 1905.

Pas de lutte pour la suprématie

Quand les ouvriers posséderont en leur âme un Christ permanent, quand tout égoïsme sera mort, quand il n'y aura ni rivalité ni lutte pour la primauté, quand il y aura de l'unité, quand on se sanctifiera de manière à manifester l'amour fraternel, les ondées de la grâce du Saint-Esprit descendront sûrement, car pas un trait de lettre des promesses divines ne peut faillir. Mais quand l'effort d'autrui est sous-estimé, pour que les ouvriers affirment leur supériorité, ceux-ci montrent que leur oeuvre ne porte pas la signature qu'elle devrait recevoir. Dieu ne peut les bénir. - Manuscrit 24, 1896.