Messages choisis - Volume 1

Chapitre 8

Être prêt à dépenser et à se dépenser

Quiconque aime Dieu par-dessus tout et son prochain comme soi-même, travaillera en se rappelant sans cesse qu'il est en spectacle au monde et aux anges. Substituant la volonté de Dieu à la sienne propre, il manifestera dans sa vie la puissance transformatrice de la grâce du Christ. Il se laissera guider par l'exemple du Christ en toutes circonstances.

Tout véritable ouvrier de Dieu, pratiquant le renoncement, est disposé à dépenser et à se dépenser pour le bien d'autrui. Le Christ a dit: « Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle. » Jean 12:25. Par des efforts ardents et intelligents pour venir en aide aux nécessiteux, un vrai chrétien montre son amour pour Dieu et pour ses semblables. Il se peut qu'il perde la vie au service. Il la retrouvera quand le Christ viendra rassembler ses joyaux.

Frères et soeurs, ne dépensez pas beaucoup de temps et d'argent pour la satisfaction du moi, pour ce qui est apparent. Agir ainsi c'est négliger des actes susceptibles d'apporter un réconfort et un peu de chaleur humaine à des esprits fatigués. Nous avons tous besoin d'apprendre à mieux profiter des occasions qui s'offrent fréquemment d'apporter à d'autres lumière et espoir. Comment profiter de ces occasions si nous sommes repliés sur nous-mêmes? Celui qui se concentre sur son moi perd d'innombrables occasions de faire ce qui apporterait un bienfait à d'autres et à lui-même. En toute circonstance, le serviteur du Christ a le devoir de se demander: « Que puis-je faire pour venir en aide à d'autres? » Qu'il fasse de son mieux, laissant à Dieu le soin des conséquences.

Je désire vivre ici-bas de manière à avoir le sentiment, dans la vie future, que j'ai fait de mon mieux. Dieu a pourvu à ce que riches et pauvres aient une jouissance, - celle qui naît de la pureté de la pensée et d'une conduite désintéressée, celle qui se paie par des paroles de sympathie et des actes aimables. De ceux qui accomplissent un tel service émane une lumière du Christ qui éclaire des vies bien sombres.

Négliger de nous dire la vérité, clairement, les uns aux autres, c'est déshonorer Dieu. Mais la vérité doit être dite avec amour, d'une voix pleine de tendresse et de sympathie.

Les périls des derniers jours sont sur nous. Vivre avec le souci de se plaire à soi-même et de chercher sa propre satisfaction, c'est déshonorer le Seigneur. Il ne peut employer à son service ceux qui agissent ainsi, de crainte qu'ils n'offrent de lui une caricature auprès de ceux qui ignorent la vérité. Ayez soin de ne pas entraver, par de folles dépenses, l'oeuvre assignée par le Seigneur, qui consiste à proclamer le message d'avertissement à un monde plongé dans la méchanceté. Soyez économes, réduisez vos dépenses au minimum. De tous côtés les besoins de la cause de Dieu font appel à notre générosité. Dieu peut constater que vous cultivez l'orgueil. Il peut juger utile de vous retirer les avantages dont vous n'avez pas su profiter, trop préoccupés de satisfaire un orgueil égoïste. ...

Le secours assuré aussi souvent que nécessaire

Ceux qui travaillent dans des localités où l'oeuvre vient de débuter auront souvent besoin de plus amples moyens. Il pourra leur sembler que l'oeuvre est entravée par manque de moyens, mais qu'ils ne se fassent pas de souci. Qu'ils présentent toute la situation à Dieu par la prière. En nous efforçant d'établir l'oeuvre dans de nouveaux territoires, nous avons souvent atteint les limites de nos ressources. Parfois il nous semblait ne pas pouvoir aller plus loin. Mais nous avons continué de faire monter nos requêtes vers les cours célestes, tout en pratiquant le renoncement; Dieu a entendu et exaucé nos prières; il nous a fait parvenir des moyens pour l'avancement de l'oeuvre.

Déposez tous vos soucis aux pieds du Rédempteur. « Demandez, et vous recevrez. » Jean 16:24. Travaillez, priez, et croyez de tout votre coeur. N'attendez pas dans l'inaction que l'argent soit placé dans vos mains. Avancez avec foi. Dieu a déclaré que le drapeau de la vérité doit être planté en beaucoup d'endroits. Apprenez à croire, alors que vous implorez le secours de Dieu. Pratiquez le renoncement; toute la vie terrestre du Christ a été faite d'abnégation. Il est venu nous montrer ce que nous devons être et faire pour hériter la vie éternelle.

Faites de votre mieux, puis sachez attendre patiemment, avec espoir, avec joie, puisque la promesse de Dieu ne saurait faillir. S'il y a un échec, c'est parce que plusieurs de ceux qui pourraient mettre leurs moyens à la disposition de l'oeuvre pour la faire avancer manquent de foi. Plus ils retiendront leurs moyens, et moindre sera leur foi. Ils construisent des barrières qui retardent dangereusement l'oeuvre de Dieu.

Mes chers collaborateurs, soyez fidèles, pleins d'espoir, héroïques. Que tous les coups soient portés avec foi. Si vous agissez de votre mieux, le Seigneur récompensera votre fidélité. Puisez à la source des eaux vives des énergies physiques, mentales, spirituelles. La virilité ausi bien que les qualités féminines nous sont promises - sanctifiées, purifiées, affinées, ennoblies. Il nous faut la foi qui nous permettra de supporter la vue de Celui qui est invisible. Les yeux fixés sur lui, vous serez remplis d'un profond amour pour les âmes en faveur desquelles il est mort; vous recevrez des forces pour un effort renouvelé.

Le Christ est notre seul espoir. Venez à Dieu au nom de celui qui a donné sa vie pour le monde. Confiez-vous en l'efficace de son sacrifice. Montrez que son amour, son allégresse sont dans votre âme, ce qui vous assure une joie parfaite. Cessez de parler d'incrédulité. En Dieu réside notre force. Priez beaucoup. La prière est la vie de l'âme. La prière de la foi est une arme qui nous permet de résister avec succès à tous les assauts de l'ennemi. - Manuscrit 24, 1904.