Maranatha, le Seigneur vient!

26 Mars

Chaque cas sera examiné

Craignez Dieu et donnez-Lui gloire, car l'heure de Son jugement est venue. (Apocalypse 14:7)

En 1844, notre grand Souverain Sacrificateur entra dans le lieu très-saint du sanctuaire céleste pour commencer l'oeuvre du jugement investigatif.

La vie de tous ceux qui ont cru en Jésus est examinée devant Dieu dans l'ordre où ils sont inscrits. Commençant par les premiers habitants de la terre, notre Avocat présente les cas des croyants de chaque génération successive, et termine par ceux des vivants. Chaque nom est mentionné, chaque cas est pesé avec le plus grand soin. Des noms sont acceptés, d'autres sont rejetés. Quand un dossier indique des péchés non confessés et non pardonnés, le nom est radié du livre de vie, et l'inscription des bonnes actions est effacée du livre de mémoire. Le Seigneur disait à Moïse: "C'est celui qui a péché contre Moi que J'effacerai de Mon livre" (Ex. 32:33)...

Nous vivons à l'époque du grand Jour des Expiations. Quand dans le service symbolique le souverain sacrificateur faisait l'expiation pour Israël, chacun devait se repentir de ses péchés et s'humilier devant le Seigneur, sous peine d'être retranché de son peuple. Maintenant, de même, pendant les quelques jours de grâce qui restent encore, tous ceux qui veulent que leur nom soit maintenu dans le livre de vie doivent affliger leur âme devant Dieu, ressentir une véritable douleur de leurs péchés et faire preuve d'une sincère conversion. Un sérieux retour sur soi-même est nécessaire... Au prix d'une guerre sérieuse, on parviendra à vaincre ses tendances mauvaises et à remporter la victoire, car cette oeuvre de préparation est une affaire individuelle. Nous ne sommes pas sauvés en groupe. La pureté et la consécration de l'un ne sauraient compenser le manque de ces qualités chez un autre. Quoique toutes les nations doivent passer en jugement, Dieu examinera le cas de chaque individu avec autant de soin que si celui-ci était seul sur la terre... Chacun devra être mis à l'épreuve et être trouvé sans tache, ni ride, ni chose semblable (La tragédie des siècles, p. 532).

Tous ceux qui se seront réellement repentis de leurs péchés et se seront, par la foi, réclamés du sang de Jésus-Christ comme sacrifice expiatoire ont eu leur pardon consigné dans les livres. Comme ils devinrent participants de la justice de Christ et que leur caractère est en harmonie avec la loi de Dieu, leurs péchés seront effacés, et eux-mêmes seront jugés dignes de la vie éternelle (GC537).