Maranatha, le Seigneur vient!

6 Mars

Christ, l'unique Sauveur

... qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de Son amour, en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés. (Colossiens 1:13, 14)

Peut importe qui vous êtes, ou ce que votre vie a été, vous ne pouvez être sauvés qu'en accord avec le moyen indiqué par Dieu. Vous devez vous repentir; vous devez tomber sans force sur le Rocher, Jésus-Christ. Vous devez ressentir le besoin d'un médecin et du seul remède contre le péché: Le sang de Christ. Ce remède unique ne s'obtient que par la repentance devant Dieu et par la foi en notre Seigneur Jésus-Christ... Le sang de Christ n'aura de valeur que pour ceux qui ressentent le besoin de son pouvoir purifiant.

Quel amour suprême et quelle condescendance, quand Christ fût disposé à réaliser notre salut, alors que nous ne méritions absolument pas la miséricorde divine! Mais notre grand Médecin réclame de chaque âme la soumission absolue. Nous ne devons jamais nous prescrire une ordonnance pour notre propre mal. Christ doit disposer pleinement du vouloir et du faire...

Nous pouvons nous vanter... que notre caractère moral ait été correct et que nous n'avons pas besoin de nous humilier devant Dieu comme la plupart des pécheurs, mais nous devons être contents de pouvoir entrer dans la vie de la même manière que le plus grand des pécheurs. Nous devons renoncer à notre propre justice et prier afin que celle de Christ nous soit imputée. Nous devons dépendre totalement de Jésus pour recevoir la force. Le moi doit mourir. Nous devons reconnaître que tout ce que nous possédons procède des richesses surabondantes de la grâce divine. Le langage de nos coeurs doit être: "Non pas à nous, Éternel, non pas à nous, mais à Ton nom donne gloire, à cause de Ta bonté, à cause de Ta fidélité" (Ps. 115:1).

La foi authentique est suivie de l'amour, et l'amour par l'obéissance. Toutes les facultés et passions de l'homme converti restent soumises à Christ. Son Esprit est une puissance rénovatrice, qui transforme en l'image divine tous ceux qui la reçoivent...

"Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché" (1 Jn 3:9). Il comprend qu'il a été racheté au prix du sang de Christ et qu'il est engagé par les voeux les plus solennels de glorifier Dieu dans son corps et dans son esprit, qui appartiennent au Seigneur. L'amour du péché et du moi Lui sont soumis (RH 18/11/1909).