Maranatha, le Seigneur vient!

17 Février

La dernière veille

Veillez donc, car vous ne savez quand viendra le Maître de la maison, ou le soir, ou au milieu de la nuit, ou au chant du coq, ou le matin; craignez qu'Il ne vous trouve endormis, à Son arrivée soudaine. (Marc 13:35, 36)

Il me fut montré un groupe... Leurs yeux étaient dirigés vers le ciel, et les paroles de leur Maître étaient sur leurs lèvres: "Ce que Je vous dis, Je le dis à tous: Veillez" (Marc 13:37)... Le Seigneur a ordonné un délai avant que le jour ne se lève pleinement. Mais Il ne veut pas qu'il provoque un sentiment de lassitude, ni que leur fervent vigilante ne les abandonne parce que le matin n'arrive pas aussi vite qu'ils l'espéraient...

Je vis qu'il était impossible que les affections et les intérêts se mêlent aux soucis de cette vie, que les biens terrestres continuent d'augmenter et qu'en même temps on puisse attendre et veiller comme le Seigneur l'a ordonné. L'ange dit: "On ne peut s'assurer qu'un seul monde. Pour obtenir le trésor céleste, ils doivent sacrifier le trésor terrestre. Ils ne peuvent posséder les deux mondes"...

Je vis qu'une veille succédait à une autre. L'attention doit-elle diminuer à cause de cela? Oh, non! Il y a maintenant une plus grande nécessité d'être en alerte continuelle, parce que nous disposons de moins de temps que lorsque la première veille s'est achevée... Si alors nous avons veillé constamment, combien davantage nous avons besoin d'être sur nos gardes lors de cette seconde veille. La fin de celle-ci donnera lieu à la troisième, et nous n'avons pas d'excuse pour diminuer notre vigilance. La troisième garde implique une triple consécration à la tâche. Si nous nous impatientons maintenant, nous perdrons tout le profit de la veille fervente et persévérante que nous aurons soutenue jusqu'ici...

Par notre attitude vigilante, nous devons démontrer que nous sommes vraiment des étrangers et des pèlerins sur la terre. La différence entre ceux qui aiment le monde et ceux qui aiment Christ est évidente et ne peut être confondue. Tandis que le monde se consacre avec enthousiasme et ambition à obtenir le trésor terrestre, les membres du peuple de Dieu ne se conforment pas au monde, mais ils montrent par leur ferveur, leur vigilance et leur attente, qu'ils ont été transformés; que leur foyer ne se trouve pas dans ce monde, mais qu'ils cherchent une patrie meilleure, à savoir, la céleste. (1T 429-432).