Maranatha, le Seigneur vient!

24 Janvier

L'Église ne tombera pas

Sur cette pierre Je bâtirai Mon Église, et (que) les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. (Matthieu 16:18)

Ceux qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus auront à souffrir de la colère du dragon et de son armée. Satan considère les habitants du monde entier comme ses sujets; il domine les Églises apostates; mais voici un petit groupe de personnes qui lui résistent. S'il pouvait les faire disparaître de la surface de la terre, son triomphe serait complet. De même qu'il poussa les nations païennes à détruire Israël, dans un proche avenir il incitera les puissances malignes de la terre à exterminer le peuple de Dieu... Leur unique espérance [de ce peuple] repose sur la miséricorde de Dieu; leur unique défense réside dans la prière.

Les incidents angoissants qu'expérimenta le peuple de Dieu au temps d'Esther, ne sont pas le monopole de son époque. Le Voyant, parcourant les âges du regard jusqu'à la fin des temps, déclara: "Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s'en alla faire la guerre aux restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus" (Apoc. 12:17). Certains de ceux qui vivent actuellement sur la terre verront l'accomplissement de ces paroles.

À mesure que son temps se raccourcit, Satan redouble de colère, et c'est pendant le temps de détresse que son oeuvre de séduction et de destruction parviendra à son point culminant. (TS 676).

Satan accomplira des miracles pour séduire le monde; il voudra régner en souverain. L'Église semblera peut-être sur le point de tomber, mais elle ne tombera pas. Elle subsistera, après que les pécheurs de Sion auront été éliminés, la balle enfin séparée du précieux grain. Ce sera une épreuve dure, mais nécessaire. Seuls ceux qui auront vaincu par le sang de l'Agneau et par la parole de leur témoignage se trouveront parmi les fidèles exempts de toute souillure, dans la bouche desquels, il ne s'est trouvé aucun mensonge. Il nous faut nous dépouiller de notre propre justice et nous vêtir de la justice du Christ. (2MC 437).

Dieu déclare que même les mères peuvent oublier leurs enfants, mais "Je ne t'oublierai pas"... Dieu pense à Ses enfants avec la plus tendre sollicitude et Il garde un registre pour ne jamais oublier les enfants qui sont sous Son soin. (The Faith I live by, p. 281).