Maranatha, le Seigneur vient!

21 Janvier

Le travail de gagner une seule âme

Quel homme d'entre vous, s'il a cent brebis, et qu'il en perde une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller après celle qui est perdue, jusqu'à ce qu'il la trouve? (Luc 15:4)

Nous devrions employer tous nos recours pour la conversion d'une âme. Une âme gagnée pour Christ réfléchira la lumière du ciel autour d'elle...

Si Christ laissa les quatre-vingt-dix-neuf brebis pour chercher et sauver celle qui était perdue, serons-nous justifiés en faisant moins? N'est-ce pas cesser de travailler comme Christ travailla, cesser de se sacrifier comme Il se sacrifia? N'est-ce pas trahir nos devoirs sacrés et insulter Dieu?

Faites sonner l'alarme sur toute la terre. Avertissez le monde que le jour du Seigneur est proche, qu'il vient en toute hâte. Que personne ne reste sans être averti. Nous pourrions être une de ces pauvres âmes qui errent, ou faire partie des Barbares. En accord avec la vérité que nous avons reçue en plus grande partie que les autres, nous avons le devoir de la leur communiquer.

Nous n'avons pas de temps à perdre. La fin est proche. Le chemin à parcourir sera bientôt bordé de dangers, de part et d'autre tandis que nous voyagerons d'un lieu à un autre pour répandre la vérité. L'ennemi fera tout ce qui est en son pouvoir pour obstruer la voie des messagers du Seigneur en sorte qu'il ne leur sera plus possible de faire alors ce qu'ils peuvent accomplir aujourd'hui. Nous devons regarder notre travail bien en face et aller de l'avant aussi rapidement que possible. Dieu m'a montré que les puissances des ténèbres sont à l'oeuvre sur la terre avec un grand déploiement d'énergie, tandis que Satan s'avance furtivement pour surprendre ceux qui sont endormis, à la manière d'un loup qui fond sur sa proie. C'est maintenant le moment de proclamer l'avertissement, c'est maintenant le moment de travailler, car les difficultés seront bientôt plus grandes que ce que nous pouvons imaginer. Que Dieu nous aide à nous maintenir là où brille la lumière, à travailler les yeux fixés sur Jésus notre Chef, et à avancer patiemment, sans jamais nous lasser jusqu'au jour de la victoire finale. (2T 437-438).

Ici-bas, quelque mesquine que puisse être notre vie, c'est dans le service que se trouvent la plus grande joie et la plus haute éducation. Et dans notre état futur, libre des limitations de l'humanité pécheresse, c'est encore dans le service que nous jouirons du plus grand bonheur et de l'éducation la plus élevée" (Éducation, p. 313).