Maranatha, le Seigneur vient!

17 Janvier

Les jugements de Dieu frappent la terre

Les hommes rendant l'âme de terreur dans l'attente de ce qui surviendra pour la terre. (Luc 21:26)

Si seulement le peuple de Dieu avait conscience de la destruction imminente de milliers de villes, aujourd'hui presque totalement vouées à l'idolâtrie! (RH 10/09/1903).

Récemment, une scène impressionnante se déroula devant moi. J'ai vu une immense boule de feu tomber au milieu d'un groupe de belles maisons, et les détruire instantanément. Quelqu'un dit alors: "Nous savions que les jugements divins allaient visiter la terre, mais nous ne pensions pas que ce serait si tôt". A quoi d'autres répondirent: "Vous le saviez, et vous ne nous en avez rien dit! Nous, nous l'ignorions". De tous côtés, j'entendais de terribles reproches... (3T 353).

De graves malheurs se produiront bientôt parmi les nations, malheurs qui ne cesseront pas jusqu'à ce que Jésus revienne. Comme jamais auparavant, nous avons besoin de nous rapprocher les uns des autres, en servant Celui qui a établi Son trône dans les cieux et qui règne sur tous. Dieu n'a pas oublié Son peuple, et si nous ne L'oublions pas, nous serons forts.

Les jugements de Dieu frappent la terre. Les guerres et les bruits de guerres, les destructions par le feu et les inondations nous disent clairement que le temps de détresse, lequel ira en augmentant jusqu'à la fin, est proche, à la porte. Nous n'avons pas de temps à perdre. Le monde est perturbé par l'esprit de la guerre. Les prophéties du chapitre onze de Daniel sont presque arrivées à leur accomplissement final. (RH 242/11/1904).

Vendredi dernier, peu avant mon réveil, une scène très impressionnante me fut présentée. J'eus la sensation de me réveiller dans un endroit qui n'était pas ma maison. Des fenêtres, je pus assister à une terrible conflagration. De grandes boules de feu tombaient sur les maisons, et de ces boules jaillissaient des flammes volant dans toutes les directions. Il était impossible d'éteindre les incendies si bien que de nombreux endroits furent détruits. La terreur des gens était indescriptible. (Lettre 278, 1906).

Les villes de ces nations seront traitées avec sévérité; néanmoins, elles ne connaîtront pas la grande fureur de Dieu, parce que de nombreuses âmes renonceront aux tromperies de l'ennemi, se repentiront, se convertiront, tandis que les masses accumuleront des trésors de colère pour le jour de la colère. (Ms 35; 1906).