Maranatha, le Seigneur vient!

11 Janvier

Hâtons le retour du Seigneur

Car le Seigneur exécutera pleinement et promptement sur la terre ce qu'Il a résolu. (Romains 9:28)

Le Christ avait dit, en annonçant la destruction de Jérusalem: "Et parce que l'iniquité se sera accrue, l'amour du plus grand nombre se refroidira. Mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé. Cette Bonne Nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin" (Mat. 24:12-14). Cette prophétie aura un second accomplissement. L'iniquité abondante de ce jour-là a son pendant en notre génération. Il en est de même de la prédiction relative à la proclamation de l'Évangile. Dès avant la chute de Jérusalem, Paul, poussé par le Saint-Esprit, pouvait déjà écrire que l'Évangile avait "été prêché à toute créature sous le ciel" (Col. 1:23). De même aujourd'hui, avant la venue du Fils de l'homme, l'Évangile éternel doit être annoncé "à toute nation, à toute tribu, à toute langue et à tout peuple" (Apoc. 14:6, 14).

Dieu "a fixé un jour où Il jugera le monde" (Act. 17:31). Le Christ nous fait savoir quand ce jour viendra. Il ne dit pas que tout le monde se convertira, mais que "cette Bonne Nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin". En annonçant l'Évangile au monde, il nous est donné de hâter le retour de notre Seigneur. Nous ne devons pas seulement attendre le jour de Dieu, mais nous devons le hâter (2 Pier. 3:12). Si l'Église de Christ avait fidèlement accompli la tâche assignée par le Seigneur, le monde entier serait déjà averti, et le Seigneur Jésus revenu, avec puissance et grande gloire. [JC 634].

C'est l'incrédulité, l'amour du monde, le manque de consécration et les différends de ceux qui prétendent appartenir au peuple de Dieu qui nous ont retenus pendant si longtemps dans ce monde de péché et de tristesse.

Il se peut que nous passions encore bien des années dans ce monde à cause de notre insoumission, comme ce fut le cas pour les enfants d'Israël; mais, pour l'amour du Christ, Son peuple ne devrait pas commettre péché sur péché en imputant à Dieu ce qui n'est que la conséquence de leur conduite erronée [Évangéliser 621].