Maranatha, le Seigneur vient!

5 Janvier

L'idée dominante des Écritures

Car je sais que mon Rédempteur est vivant, et qu'Il demeurera le dernier sur la terre. (Job 19:25)

Une des vérités les plus solennelles, et en même temps des plus glorieuses que la Bible révèle, est celle qui annonce la seconde venue de Christ pour achever la grande oeuvre de la rédemption. Le peuple de Dieu en pèlerinage, séjournant depuis si longtemps "dans la vallée de l'ombre de la mort", voit renaître sa joie et son espérance dans la promesse de la venue de Celui qui est "la résurrection et la vie", pour "ramener au foyer Ses enfants exilés". La doctrine du second avènement est l'idée principale des Saintes Écritures. Dès le jour où le premier couple s'éloigna d'Éden avec peine, les enfants de la foi ont attendu la venue de Celui qui avait été annoncé et qui devait briser la puissance destructrice de Satan, et les réintroduire dans le paradis perdu... "Énoch, septième descendant de ceux qui habitèrent en Éden, qui "marcha avec Dieu trois cent ans", put contempler de loin la venue du Libérateur. Il dit: "Voici, le Seigneur est venu avec Ses saintes myriades, pour exercer un jugement contre tous, et pour faire rendre compte à tous les impies parmi eux de tous les actes d'impiété qu'ils ont commis et de toutes les paroles injurieuses qu'ont proférés contre Lui des pécheurs impies" (Jude 14, 15).

Le patriarche Job, dans la nuit de son affliction, s'écrie avec une foi inébranlable: "Je sais que mon Rédempteur est vivant, et qu'Il demeurera le dernier sur la terre... Quand je n'aurai plus de chair, je verrai Dieu... Mes yeux Le verront et non ceux d'un autre" (Job 19:25-27). [TS 323, 324].

Le Seigneur de toute grâce veut illuminer votre intelligence afin que vous puissiez discerner les choses éternelles, et qu'à la lumière de la vérité vos propres erreurs, qui sont nombreuses, puissent être vues telles qu'elles sont, pour que vous puissiez faire les efforts nécessaires pour les abandonner, afin de produire un fruit précieux pour la vie éternelle plutôt que de donner des fruits mauvais et amers.

Humiliez votre coeur pauvre, orgueilleux et plein de propre justice devant Dieu; humiliez-vous très profondément à Ses pieds, entièrement brisé dans votre état pécheur. Consacrez-vous à votre préparation. Ne vous relâchez pas tant que vous pouvez dire: Mon Rédempteur est vivant, et puisqu'Il vit, je vivrai aussi.

Si vous perdez le ciel, vous perdez tout; si vous obtenez le ciel, vous possédez tout. Je vous en supplie, ne vous y trompez pas. Il y a des intérêts éternels en jeu. [2T 88].