La voie consacrée

Chapitre 16

Les temps de rafraîchissement

Maintenant, en cette période de la consommation de l'espérance de tous les âges, à cette époque de la purification du sanctuaire et de l'achèvement du mandat évangélique et du mystère de Dieu, maintenant c'est le moment, moment comme il n’y en a jamais eu, où les fidèles croyants en Jésus sont les bénéficiaires de Son glorieux sacerdoce et de Sa merveilleuse intercession dans le véritable sanctuaire, participant pleinement à la grâce céleste de façon que dans leur vie, la transgression s’achève, le péché prenne fin et l'iniquité soit expiée pour toujours, et qu’ils reçoivent dans la perfection de la vérité la justice éternelle.

C’est précisément le but précis du sacerdoce et du ministère de Christ dans le vrai sanctuaire. Ce sacerdoce n'est-il pas suffisant? Son ministère n'est-il pas assez efficace pour atteindre son but? Si, certainement. Cela ne pouvait se réaliser d'aucune autre manière. Aucun être humain ne peut, de lui-même, mettre fin au péché, réaliser la réconciliation pour les iniquités ou apporter la justice éternelle dans sa propre vie. Pour qu’une telle chose s’accomplisse, il fallait seulement et obligatoirement que cette oeuvre soit faite par le ministère de Celui qui s'est donné lui-même, et qui s’est livré pour que ceci puisse s'accomplir pour chaque âme et qu’elle puisse être présentée à Dieu « sans tache et irrépréhensible » .

Tous ceux dont le coeur est incliné vers la vérité et la droiture désireront voir cela se réaliser. Seuls le sacerdoce et le ministère de Christ peuvent le faite, et c'est maintenant le temps de réaliser pleinement et définitivement ce grand but. Aussi, croyons en Celui qui est en train de l’accomplir et ayons confiance en Sa capacité de la mener à bien et pour toujours.

C’est le moment et c’est l’oeuvre à propos desquels il est écrit : « il n'y aura plus de temps. » Et pourquoi devrait-il y avoir du retard? Si le sacerdoce de notre grand Souverain Sacrificateur est efficace, son sacrifice et son ministère sont pleinement suffisants, en rapport avec ce qui a été promis, ce que tout croyant attend, pourquoi la fin de la transgression et du péché, la réconciliation et la justice éternelle devraient-elles être retardées? Alors, croyons que Christ fera ce pourquoi Il s’est donné lui-même et que Lui seul peut réaliser. Faisons-lui confiance pour ce qu'Il peut faire et recevons la plénitude de ce qui appartient à chacun par la foi. Mettons notre confiance en l'Apôtre Souverain Sacrificateur de notre profession : Jésus-Christ.

Nous avons vu que la petite corne – l'homme de péché, le mystère d’iniquité – a mis en place son propre sacerdoce terrestre, humain et pécheur, à la place du véritable. Selon ce service et sacerdoce du mystère d’iniquité, le pécheur confesse ses péchés au prêtre et continue de pécher. Il est certain qu’il n'y a dans ce sacerdoce aucun pouvoir de faire autrement que de continuer à pécher, même après avoir confessé ses péchés. Mais, bien qu’il soit triste de le remarquer, n’est-il pas vrai que ceux qui n’appartiennent pas au mystère de l'iniquité, mais croient en Jésus et en son sacerdoce aboutissent finalement au même résultat et continuent à pécher, après avoir confessé leurs péchés?

Ceci est-il juste envers notre grand Souverain Sacrificateur, son sacrifice et son ministère béni? Est-ce équitable que nous le mettions, lui, son sacrifice et son sacerdoce, au même niveau que « l'abomination de la désolation » que nous disions virtuellement qu'il n'y a pas plus de pouvoir en lui que dans le mystère de l'iniquité? Puisse le Seigneur préserver Son peuple et Son Église ainsi que chacun de nous, sans plus de retard, de faire descendre si bas notre Souverain Sacrificateur qui s'est donné dans un sacrifice si complet et accomplit maintenant un ministère si glorieux!

Ayons une réelle et inébranlable confiance dans notre Grand Souverain Sacrificateur. Il nous arrive d’entendre les protestants manifester de la surprise envers les catholiques pour leur confiance aveugle en un prêtre. Cette remarque est juste en ce qui concerne le sacerdoce terrestre. Cependant la foi inconditionnelle dans le prêtre est tout à fait fondée, s’il s’agit du vrai prêtre. La foi en un faux sacerdoce est ruineuse à l’extrême, mais le principe de la confiance inébranlable dans le Grand Prêtre est éternellement correct. Christ est le seul véritable Sacrificateur. Aussi, quiconque croit en Jésus, en son sacrifice, dans le sacerdoce qu'Il exerce maintenant dans le vrai sanctuaire, doit non seulement confesser ses péchés, mais il doit aussi avoir une foi absolue dans le vrai Souverain sacrificateur, dans Son ministère dans le vrai sanctuaire pour mettre un terme à la transgression, mettre fin au péché, faire la réconciliation pour l’iniquité et amener la justice éternelle dans son coeur et sa vie

Une justice éternelle et non pas une justice pour aujourd'hui ou demain. Si cette justice n'est valable que jusqu'au prochain péché alors, elle n'est pas éternelle. Celle-ci doit être introduite dans le coeur et la vie et ne plus en sortir, et ceci pour quiconque confesse ses péchés, croit et reçoit cette justice à la place de ses péchés. C'est la seule justice éternelle, la seule vraie rédemption du péché. Et cette ineffable bénédiction est le don gratuit de Christ par Son ministère dans le sanctuaire céleste.

Souvenez-vous de la justice éternelle. Il ne s’agit pas de la justice aujourd’hui et du péché pour demain, de la justice encore une fois et à nouveau le péché. Ceci n’est pas la justice éternelle. La justice éternelle est amenée, et demeure constamment dans la vie de celui qui a cru et qui s’est confessé, et qui continue à croire et à recevoir cette justice éternelle à la place du péché. Voilà en quoi consiste la justice éternelle, la rédemption éternelle du péché. Et cette bénédiction inénarrable est le don gratuit de Dieu accordé par le moyen du ministère céleste qu’il a établi pour notre bénéfice.

Ainsi donc, aujourd'hui et plus que jamais auparavant, la Parole de Dieu s'adresse à chacun en ces termes : « Repentez-vous donc et convertissez-vous afin que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur et qu'il envoie, celui qui vous a été destiné, Jésus-Christ, que le ciel doit recevoir jusqu'au temps de rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes. » (Actes 3:19-21).

Le temps du retour du Seigneur et la restitution de toutes choses sont vraiment très près, à la porte. Et quand Jésus viendra, ce sera pour prendre son peuple avec lui, « afin de faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible » (Éphésiens 5 :27). Il se verra parfaitement reflété dans tous ses saints.

Il faut avant qu'Il vienne, que son peuple soit dans cette condition. Avant qu'Il vienne, nous devons avoir été amenés à cet état de perfection, l'image complète de Jésus (Éphésiens 4:7,8, 11-13). Et cet état de perfection, ce développement dans tout croyant de la fidèle image de Jésus est l'achèvement du mystère de Dieu, qui est « Christ en vous l'espérance de la gloire ». Cette consommation trouve son accomplissement dans la purification du sanctuaire qui est l'achèvement du mystère de Dieu, la fin du péché et de la transgression, la réconciliation pour l'iniquité et la justice éternelle, le scellement de la vision et de la prophétie, et l’onction du Saint des Saints.

Le temps présent étant le temps de la venue de Jésus et du rétablissement de toutes choses et d'autre part, cette dernière perfection des saints devant nécessairement précéder l'arrivée du Seigneur, chaque évidence nous montre que nous sommes maintenant près des temps de rafraîchissement, près de la pluie de l’arrière-saison. Nous sommes donc aussi dans le temps de l'effacement de tous les péchés. La purification du sanctuaire consiste précisément en l’effacement des péchés : c’est en terminer avec la transgression dans nos vies; c’est mettre un terme à tout péché dans notre caractère, par la venue de la justice même de Dieu par la foi en Jésus, pour que seule elle demeure pour toujours.

Cet effacement des péchés doit précéder la réception du rafraîchissement de la dernière pluie, la pluie de l'arrière-saison, puisque c'est seulement sur ceux qui ont la bénédiction d'Abraham que la promesse de l'Esprit arrive; et c'est seulement sur ceux qui sont rachetés du péché que repose la bénédiction d'Abraham (Galates 3:13,14). Ainsi donc, maintenant, comme jamais auparavant, nous devons nous repentir et nous convertir, pour que nos péchés soient effacés et qu'ils soient définitivement et complètement éradiqués de nos vies, et que la justice éternelle puisse nous être donnée, et ceci, afin que la plénitude de l'Esprit soit nôtre dans ce temps de rafraîchissement de la pluie de l'arrière-saison. Et tout ceci doit être fait afin que le message de l'Évangile du royaume, qui produit la maturation de la moisson, soit prêché au monde entier avec cette puissance d'en haut qui illuminera la terre entière de la gloire de Dieu.