Le Foyer Chrétien

Chapitre 23

Les enfants, une bénédiction

Dieu institua la famille—Celui qui donna Ève pour compagne à Adam ... [voulait qu’] hommes et femmes s’unissent par ces liens sacrés pour former des familles dont les membres, couronnés d’honneur, fussent reconnus comme appartenant à la famille céleste.

Les enfants constituent l’héritage du Seigneur, et nous devrons lui rendre compte de la manière dont nous aurons géré son bien. ... Avec amour, foi et prière, les parents doivent travailler en faveur des leurs jusqu’à ce qu’ils puissent se présenter avec joie devant Dieu, en disant: « Me voici, moi et les enfants que l’Éternel m’a donnés... »

Une maison sans enfants est un désert. Les cœurs de ses occupants courent le danger de devenir égoïstes, de ne rechercher que leurs aises et de ne tenir compte que de leurs propres désirs et de leurs propres satisfactions. Ils cherchent à s’attirer la sympathie, alors qu’ils n’en ont pas à donner à autrui.

Conseils à un couple sans enfants—L’égoïsme, qui se manifeste de diverses manières suivant les circonstances et les conditions de vie particulières à chaque individu, doit disparaître. Ce serait un avantage pour vous d’avoir des enfants, car vous seriez obligés de vous occuper d’eux, de les instruire et de leur servir d’exemple, ce qui vous amènerait à sortir de vous-mêmes. ... Lorsqu’une famille est composée de deux personnes, ce qui est votre cas, et qu’il ne s’y trouve par conséquent aucun enfant pour cultiver la patience, le pardon et l’amour véritable, il faut être constamment sur ses gardes pour empêcher que l’égoïsme n’impose sa loi. Autrement, un couple comme le vôtre finirait par devenir l’unique centre d’intérêt, absorbant toute votre attention, si bien que vous n’éprouveriez plus le besoin de vous occuper de vos semblables.

Beaucoup de gens tombent malades physiquement, mentalement et moralement parce que leur attention se porte presque exclusivement sur leur moi. Ils pourraient aisément échapper à cet état d’inertie s’ils s’entouraient d’êtres à l’esprit plus jeune et de tempéraments variés, et d’enfants doués d’une énergie infatigable.

L’éducation des enfants permet de développer de nobles traits de caractère—Je porte un intérêt très affectueux à tous les enfants, car, dès mon jeune âge, j’ai eu à supporter de grandes souffrances. J’ai pris soin de nombreux enfants et j’ai toujours constaté que le fait de se mettre au niveau de leur simplicité me procurait d’abondantes bénédictions. ...

La sympathie, la patience et l’amour que requièrent les soins donnés aux enfants sont une grâce pour la famille. Ils amènent les personnes qui devraient se montrer plus joyeuses et moins agitées, à tempérer et maîtriser certains traits de leur caractère. La présence d’un enfant dans un foyer assouplit et affine. Un enfant élevé dans la crainte du Seigneur est une vraie bénédiction.

Les soins et l’affection que nous apportons à des enfants dont nous avons la charge effacent la dureté de notre caractère, éveillent en nous tendresse et sympathie, et exercent une heureuse influence sur le développement des éléments les plus nobles de notre nature.

L’influence d’un enfant sur Hénoc—Après la naissance de son premier fils, Hénoc fit une plus riche expérience spirituelle; vivant en communion plus intime avec Dieu, il comprit mieux ses obligations et sa responsabilité. L’affection de son enfant et sa confiance entière en la protection paternelle, comme aussi sa propre tendresse pour ce premier-né, lui firent mieux sentir à la fois l’amour de Dieu, étonnant, infini, insondable, manifesté dans le don de son Fils, et la confiance que ses enfants peuvent lui accorder.

Un dépôt précieux—Les enfants sont confiés à leurs parents comme un dépôt précieux, dont Dieu, un jour, leur demandera compte. Nous devrions accorder plus de temps, de soin et de prière à leur éducation. Ils ont davantage besoin d’une instruction de qualité. ...

Souvenez-vous que vos fils et vos filles figurent au nombre des jeunes membres de la famille divine. Dieu vous les a confiés afin que vous les formiez et les éduquiez pour le ciel. Vous aurez à lui rendre compte de la manière dont vous aurez géré ce dépôt sacré.