Le Foyer Chrétien

Chapitre 11

Mariages hâtifs ou prématurés

Dangers des mariages précoces—Il ne faut pas encourager les unions précoces. Il ne convient pas de nouer des relations aussi importantes et ayant des répercussions aussi étendues que celles du mariage sans préparation suffisante, et avant que les forces physiques et mentales soient bien développées.

Garçons et filles se marient alors que leur amour et leur jugement ne sont pas encore mûrs, sans éprouver des sentiments nobles et élevés, et ils assument les engagements de la vie conjugale, entraînés par leur passion puérile. ...

Les fréquentations commencées dès le jeune âge ont souvent eu pour résultat des unions malheureuses ou des séparations déshonorantes. Des relations précoces, établies sans le consentement des parents, sont rarement heureuses. Les jeunes affections devraient être refrénées jusqu’à un âge où l’expérience permettra de leur donner libre cours d’une manière convenable et exempte de danger. Ceux qui refusent de se contenir courent le danger de mener une existence malheureuse.

Une personne de moins de vingt ans n’est guère à même de choisir pour la vie un compagnon (une compagne) du même âge. Une fois que le jugement a mûri, on se voit lié l’un à l’autre jusqu’à la fin de ses jours et peut-être tout à fait inapte à se rendre mutuellement heureux. Alors, au lieu d’accepter son sort, on se laisse aller à des récriminations, le désaccord grandit, on finit par devenir indifférent l’un envers l’autre et par se négliger. Le mot de famille n’a plus rien de sacré. L’atmosphère est empoisonnée par des paroles dures et par des reproches amers.

Les mariages précoces sont une des causes principales des maux qui existent aujourd’hui. Ils ne contribuent ni à la santé physique ni à la vigueur mentale. On ne réfléchit pas assez sérieusement à ce sujet. Bien des jeunes gens agissent par impulsion. Cette démarche, qui peut avoir des conséquences si graves, heureuses ou malheureuses, et entraîner le bonheur ou le malheur de toute une vie, est entreprise avec précipitation, sous l’impulsion d’un sentiment. Nombreux sont ceux qui refusent d’écouter la voix de la raison ou de recevoir des directives présentées d’un point de vue chrétien. ...

Satan s’efforce sans relâche de précipiter les jeunes sans expérience dans le mariage, mais moins nous nous complaisons dans cette habitude, qui prévaut actuellement, mieux cela vaut.

Même au sein du peuple de Dieu, les mariages hâtifs entraînent des séparations, des divorces et provoquent une grande confusion dans l’Église.

Quel contraste entre la conduite d’Isaac et celle de la jeunesse actuelle, même parmi les chrétiens! Ne voit-on pas, trop souvent, les jeunes revendiquer comme leur prérogative exclusive le droit de choisir un époux ou une épouse, sans la moindre idée de consulter à ce sujet Dieu ou leurs parents, et cela même plusieurs années avant d’avoir atteint leur maturité? Quelques années de vie en commun suffisent en général pour les convaincre de leur erreur, alors qu’il est souvent trop tard pour en réparer les funestes conséquences. Car le manque de sagesse et de maîtrise de soi qui a causé ce choix précipité a encore pour effet d’envenimer les choses au point de faire de la vie conjugale un douloureux fardeau. Nombreux sont ceux qui ont ainsi compromis leur bonheur en cette vie et leur espoir d’une vie future.

Des serviteurs de Dieu privés de leur efficacité—Des jeunes gens qui connaissent la vérité se comportent avec sérieux pendant un certain temps, mais Satan a tissé les mailles de son filet autour d’eux sous la forme de liaisons déraisonnables et de mariages malheureux. Car il a constaté que c’était le meilleur moyen pour réussir à les éloigner du chemin de la sainteté.

Il m’a été montré que les jeunes d’aujourd’hui n’ont pas conscience des dangers qu’ils courent. Il en est beaucoup parmi eux que Dieu voudrait employer à son service dans les diverses activités de son œuvre, mais Satan s’interpose et les prend dans son filet pour les éloigner de Dieu et les priver d’efficacité pour ce travail. Satan est un ouvrier habile et persévérant. Il sait comment prendre au piège les personnes non averties, et il est alarmant de constater que peu de jeunes réussissent à échapper à ses ruses. Ils ne voient pas les dangers qui les menacent et ne cherchent pas à se préserver de ses artifices. Satan les pousse à fortifier leur affection l’un pour l’autre sans faire appel à la sagesse de Dieu et de ceux qu’il a désignés pour les avertir, les conseiller et les reprendre. Ils croient pouvoir se suffire à eux-mêmes et ne supportent aucune contrainte.

Conseils à un adolescent—Ta tendance puérile à t’amouracher des jeunes filles ne donne à personne une haute opinion de toi. En permettant à ton esprit de s’engager dans cette direction, tu détruis tes dispositions pour l’étude. Tu seras amené à nouer des liaisons impures, et tes voies, ainsi que celles d’autrui, en seront perverties. C’est ainsi que je considère ton cas, et aussi longtemps que tu persisteras à n’en faire qu’à ta tête, quiconque cherchera à te guider, à t’influencer, rencontrera chez toi une forte résistance, parce que ton cœur n’est pas en harmonie avec la vérité et la justice.

Les différences d’âge—Les fiancés peuvent ne pas être matériellement favorisés par la fortune; mais ils devraient pouvoir jouir de la santé, le plus précieux de tous les biens. Une grande différence d’âge entre les époux devrait être une exception. L’oubli de cette règle peut altérer la santé du plus jeune des conjoints, et les enfants issus d’un tel mariage sont souvent dépourvus de forces mentales et physiques. Ils ne peuvent recevoir d’une mère ou d’un père âgé les soins qu’exige leur jeune vie, et la mort peut les priver de sa présence à l’âge où ils auraient le plus besoin de conseils et d’affection.