Éducation

Chapitre 35

L’école de l’au-delà

[Ils] verront sa face, et son nom sera sur leurs fronts (Apocalypse 22:4).

Le ciel est une école dont le champ d'études est l'univers et le maître, le Dieu infini. Une section de cette école fut installée en Eden et fonctionnera à nouveau lorsque le plan de la rédemption aura été mené à terme.

"Ce que l'œil n'a pas vu, ce que l'oreille n'a pas entendu, et ce qui n'est pas monté au cœur de l'homme, tout ce que Dieu a préparé pour ceux qui l'aiment" (1 Corinthiens 2:9), toutes ces choses, nous ne pouvons les connaître qu'à travers la Parole de Dieu, et partiellement seulement.

Voici comment le prophète de Patmos décrit l'école de l'au-delà: "Je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, [...] Et je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, prête comme une épouse qui s'est parée pour son époux." (Apocalypse 21:1, 2)

"La ville n'a besoin ni du soleil ni de la lune pour y briller, car la gloire de Dieu l'éclaire, et l'Agneau est son flambeau." (Apocalypse 21:23)

Entre l'école d'Eden du commencement et celle du futur, il y a toute l'histoire de ce monde-l'histoire de la transgression et de la souffrance, du sacrifice divin et de la victoire sur le péché et la mort. L'école à venir ne sera pas exactement semblable à celle des premiers jours. Nul arbre de la connaissance du bien et du mal, nul tentateur, nulle occasion d'erreur: chacun aura déjà résisté à l'épreuve du mal, et plus personne ne saurait y succomber.

"Au vainqueur, je donnerai à manger de l'arbre de vie qui est dans le paradis de Dieu", dit le Christ (Apocalypse 2:7). Les bienfaits dispensés par l'arbre de vie étaient en Eden conditionnels, et furent finalement retirés à l'homme. Les dons de la vie à venir sont absolus et éternels.

Le prophète contempla "le fleuve d'eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l'Agneau. [...] Sur les deux bords du fleuve se trouve l'arbre de vie. [...]La mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu." (Apocalypse 22:1, 2; 21:4)

Il n'y aura plus que des justes parmi ton peuple,
Ils posséderont à toujours le pays;
C'est le rejeton que j'ai planté,
L'œuvre de mes mains,
Pour servir à ma splendeur
(Ésaïe 60:21)
L'homme, à nouveau en présence de Dieu, pourra, comme au commencement, être enseigné par lui. "Mon peuple connaîtra mon nom; [...] il saura, en ce jour-là, que c'est moi qui parle: me voici!" (Ésaïe 52:6)

"Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux." (Apocalypse 21:3)

"Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation. Ils ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l'Agneau. C'est pourquoi ils sont devant le trône de Dieu et lui rendent un culte jour et nuit dans son temple. [...] ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, et le soleil ne les frappera plus, ni aucune chaleur. Car l'Agneau qui est au milieu du trône les fera paître et les conduira aux sources des eaux de la vie." (Apocalypse 7:14-17)

"Aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, d'une manière confuse, mais alors, nous verrons face à face; aujourd'hui je connais partiellement, mais alors, je connaîtrai comme j'ai été connu." (1 Corinthiens 13:12)

Ils "verront sa face, et son nom sera sur leurs fronts" (Apocalypse 22:4).

Alors, lorsque le voile qui obscurcit notre vue sera ôté et que nos yeux contempleront ce monde magnifique que nous nous contentons actuellement d'entrevoir au microscope; lorsque nous admirerons les splendeurs célestes que le télescope nous laisse deviner; lorsque la terre entière, débarrassée de la lèpre du péché, apparaîtra dans la beauté du Seigneur, notre Dieu, quel champ d'études s'étendra devant nous! L'étudiant pourra se pencher sur les récits de la création, il n'y rencontrera aucune trace du péché. Il pourra écouter les chants de la nature, il n'y distinguera aucune plainte, aucune note de chagrin. Sur chaque objet créé, il pourra reconnaître la main de Dieu, contempler le nom du Seigneur à travers l'univers; ni la terre, ni la mer, ni le ciel ne porteront plus la moindre marque du mal.

Alors nous vivrons la vie de l'Eden, dans les champs et les jardins. "Ils bâtiront des maisons et les habiteront; ils planteront des vergers et en mangeront le fruit. Ils ne bâtiront pas des maisons pour qu'un autre (les) habite, ils ne planteront pas pour la nourriture d'un autre; car les jours de mon peuple seront comme les jours des arbres, et mes élus jouiront de l'œuvre de leurs mains." (Ésaïe 65:21, 22)

"Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte, dit l'Eternel." (Ésaïe 65:25) L'homme sera rétabli dans sa royauté et les créatures inférieures reconnaîtront à nouveau sa supériorité; les bêtes cruelles deviendront douces, les craintives, confiantes.

L'histoire se présentera à l'étudiant dans toutes ses dimensions, toute sa richesse. Aujourd'hui, grâce à la Parole de Dieu, les étudiants ont une idée des faits historiques, une certaine connaissance des principes qui régissent les affaires humaines. Mais leur vision est floue, leur savoir incomplet. Ils ne pourront tout voir clairement tant qu'ils ne seront pas dans la lumière de l'éternité.

Alors ils saisiront le déroulement du grand conflit qui commença avant le temps et ne finira qu'avec lui. Les débuts du péché, la funeste tromperie dans toute sa fausseté, la vérité sans détour victorieuse de l'erreur-tout sera éclatant. Le voile qui sépare le monde visible du monde invisible sera écarté, des choses merveilleuses seront révélées.

Nous ne comprendrons ce que nous devons à l'attention, aux interventions des anges que lorsque nous découvrirons, à la clarté de l'éternité, la providence divine. Les êtres célestes ont pris une part active aux affaires humaines. Ils sont apparus en habits de lumière, ou comme des hommes, des voyageurs. Ils ont accepté l'hospitalité, guidé des voyageurs surpris par la nuit. Ils ont retenu des intentions criminelles, détourné des coups destructeurs.

Les dirigeants de ce monde ignorent que dans leurs assemblées des anges ont parlé. Des hommes les ont vus, ont entendu leurs appels. Dans les conseils des ministres et dans les tribunaux, des messagers célestes ont plaidé la cause des persécutés, des opprimés. Ils ont déjoué des projets, mis un frein à des maux qui auraient causé tort et souffrance aux enfants de Dieu. Tout cela sera dévoilé aux étudiants de l'école des cieux.

Chaque racheté mesurera alors l'importance du ministère des anges dans sa propre vie. L'ange qui l'a gardé dès le premier instant, qui a veillé sur ses pas et l'a protégé du danger; l'ange qui était avec lui dans la vallée de l'ombre de la mort, qui connaissait le lieu de son repos, qui fut le premier à le saluer au matin de la résurrection-qu'il sera bon de parler avec lui, d'apprendre de lui comment Dieu est intervenu dans chaque vie humaine, comment les créatures célestes ont collaboré à cette œuvre pour l'humanité!

Toutes les questions que nous nous posons à propos de notre vie trouveront alors une réponse. Là où nous n'avions vu que perplexité, confusion, projets avortés, plans contrecarrés, nous verrons le dessein tout-puissant, victorieux, harmonieux de Dieu.

Ceux qui auront travaillé avec désintéressement pourront contempler le fruit de leur labeur. On appréciera les conséquences des bons principes, des nobles actions. Nous les voyons en partie maintenant; mais ceux qui se sont attelés à de nobles travaux jouissent si peu de ce qui en a découlé, dans cette vie! Il en est tant qui peinent, généreusement, inlassablement, pour d'autres qu'ils ne connaissent pas, ni ne peuvent atteindre. Des parents et des maîtres dorment de leur dernier sommeil, leur vie semble avoir été vaine; ils ne savent pas que leur fidélité a fait jaillir des flots de bénédictions intarissables; c'est par la foi, pas autrement, qu'ils ont vu les enfants élevés par leurs soins devenir sources de bénédictions et d'inspiration pour leurs semblables, et leur influence se multiplier. Nombre d'ouvriers font parvenir dans tous les coins du monde des messages de force, d'espoir, de courage; mais ils agissent dans la solitude et l'obscurité et ne savent pas grand-chose des suites de leur entreprise. Ainsi des dons sont accordés, des fardeaux portés, des travaux accomplis. Des hommes sèment, et sur leurs tombes d'autres moissonnent d'abondance. Ils plantent des arbres, et d'autres en mangent le fruit. Ici-bas, ils se contentent de savoir qu'ils ont mis en œuvre les forces du bien. Dans l'au-delà, nous verrons chaque effort avec ses résultats.

Le ciel tient un compte exact de tous les dons que Dieu a accordés aux hommes pour les inciter à œuvrer de manière désintéressée. Le découvrir dans toute son ampleur, rencontrer ceux qui, à travers nous, ont été élevés, ennoblis, constater dans leur histoire l'efficacité des principes de vérité-ce sera un sujet d'étude, un don que nous offrira l'école des cieux.

Alors, nous connaîtrons comme nous sommes connus. Nous prodiguerons de la manière la plus vraie, la plus douce, l'amour et la sympathie que Dieu a placés dans nos âmes. Communier avec les êtres saints, vivre en harmonie avec les anges et les fidèles de tous les temps, éprouver cette amitié sacrée qui unit la grande famille des cieux et de la terre-voilà ce que nous réserve la vie future.

Il y aura de la musique, des chants, tels qu'aucune oreille n'en a jamais entendu, aucun esprit n'en a jamais conçu, sinon des visions envoyées par Dieu.

"Ceux qui chantent comme ceux qui dansent s'écrient: Toutes mes sources sont en toi." (Psaumes 87:7) "Mais ceux-ci élèvent leurs voix, ils poussent des acclamations; de l'ouest ils poussent des cris de joie en l'honneur de l'Eternel." (Ésaïe 24:14)

"Ainsi l'Éternel console Sion, il console toutes ses ruines; il rendra son désert semblable à l'Eden et sa steppe au jardin de l'Eternel. La gaieté et la joie se trouveront au milieu d'elle, les chœurs et le chant des psaumes." (Ésaïe 51:3)

Toutes les aptitudes, les facultés se développeront. Les entreprises les plus extraordinaires seront menées à bien, les aspirations les plus élevées seront satisfaites, les ambitions les plus grandes se réaliseront. Et pourtant, il y aura toujours de nouveaux sommets à atteindre, de nouvelles merveilles à admirer, de nouvelles vérités à pénétrer, de nouveaux sujets d'intérêt pour notre corps, notre esprit, notre âme.

Tous les trésors de l'univers se proposeront à l'étude des enfants de Dieu. Avec un bonheur indicible nous participerons à la joie, à la sagesse des êtres purs. Nous aurons part aussi aux richesses accumulées pendant des siècles et des siècles de contemplation de l'œuvre divine. L'éternité nous apportera sans cesse de plus glorieuses révélations; les dons divins seront, pour toujours, "infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons" (Éphésiens 3:20).

"Ses serviteurs le serviront." (Apocalypse 22:3) La vie sur terre est le commencement de la vie dans les cieux; l'éducation ici-bas nous initie aux principes célestes; notre vie actuelle nous prépare à notre vie future. Ce que nous sommes maintenant, notre caractère, notre disposition à servir Dieu annoncent infailliblement ce que nous serons.

"Le Fils de l'homme est venu, non pour être servi, mais pour servir." (Matthieu 20:28) L'œuvre du Christ ici-bas et son œuvre là-haut sont semblables; notre récompense pour avoir travaillé avec lui en ce monde sera de pouvoir travailler plus et mieux en sa compagnie dans le monde à venir.

"Vous êtes donc mes témoins,-oracle de l'Eternel-: C'est moi qui suis Dieu." (Ésaïe 43:12) Nous témoignerons encore dans l'éternité.

Pourquoi la terrible lutte dura-t-elle à travers les siècles? Pourquoi Satan ne fut-il pas détruit dès son premier mouvement de rébellion? C'était pour que l'univers soit convaincu de la justice de Dieu face au mal; pour que le péché reçoive une condamnation définitive. Dans le plan de la rédemption, il y a des hauteurs, des profondeurs que l'éternité elle-même ne pourra pas épuiser, des merveilles que les anges désirent sonder. Seuls de toutes les créatures les rachetés ont livré le combat contre le péché. Ils ont travaillé avec le Christ, ont communié à ses souffrances comme les anges eux-mêmes n'ont pu le faire. N'auraient-ils pas de témoignage à rendre sur la rédemption-rien qui soit précieux aux êtres restés fidèles?

"Ainsi désormais les principautés et les pouvoirs dans les lieux célestes connaissent par l'Eglise la sagesse de Dieu dans sa grande diversité." (Éphésiens 3:10) "Il nous a ressuscités ensemble et fait asseoir ensemble dans les lieux célestes en Christ-Jésus, afin de montrer dans les siècles à venir la richesse surabondante de sa grâce par sa bonté envers nous en Christ-Jésus." (Éphésiens 2:6, 7)

"Dans son palais tout s'écrie: Gloire!" (Psaumes 29:9). Et le chant des rachetés-témoignage de leur expérience-célébrera la gloire de Dieu: "Tes œuvres sont grandes et admirables, Seigneur Dieu Tout-Puissant! Tes voies sont justes et véritables, Roi des nations! Seigneur, qui ne craindrait et ne glorifierait ton nom? Car seul tu es saint." (Apocalypse 15:3, 4)

La plus grande joie, la plus noble éducation que puisse nous apporter notre vie terrestre, si marquée qu'elle soit par le péché, sont de servir. Dans la vie à venir, qui ne sera pas limitée ainsi, notre plus grande joie, notre plus noble éducation seront de servir-témoigner, et découvrir encore "la glorieuse richesse de ce mystère [...], c'est-à-dire: Christ en vous, l'espérance de la gloire" (Colossiens 1:27)

"Ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; mais nous savons que lorsqu'il sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est." (1 Jean 3:2)

Alors le Christ pourra contempler les résultats de son œuvre-sa récompense. Face à cette foule innombrable, à ces hommes qui paraîtront, "devant sa gloire, irréprochables dans l'allégresse" (Jude 24), celui qui nous racheta de son sang, qui nous instruisit de sa vie, "après les tourments de son âme, [...] rassasiera ses regards" (Ésaïe 53:11).