Éducation

Chapitre 19

Histoire et prophétie

Qui a fait entendre cela depuis les origines [...]? N'est-ce pas moi, l'Eternel? En dehors de moi, il n'y a point de Dieu (Ésaïe 45:21).

La Bible est le livre d'histoire le plus ancien et le plus complet que les hommes possèdent. Elle jaillit de la source de vérité éternelle, et, à travers les âges, la main de Dieu a préservé sa pureté. Elle éclaire le passé lointain que l'homme cherche en vain à pénétrer. C'est uniquement dans la Parole de Dieu que nous pouvons contempler la puissance qui a posé les fondements de la terre et déployé les cieux. C'est là seulement que nous trouvons l'explication véridique de l'origine des nations. Là seulement que nous pouvons trouver une histoire de notre race pure de tout orgueil, de tout préjugé.

Dans les annales de l'histoire moderne, la croissance des nations, la grandeur et la décadence des empires semblent dépendre de la volonté et des prouesses des hommes. La tournure des événements paraît relever essentiellement de leur pouvoir, de leur ambition, de leur caprice. Mais dans la Parole de Dieu le rideau est tiré, et nous pouvons voir, au-delà du jeu des intérêts, des pouvoirs, des passions des hommes, la puissance du Dieu miséricordieux accomplissant silencieusement et patiemment ses desseins.

La Bible nous révèle la vraie philosophie de l'histoire. Avec des mots d'une beauté et d'une délicatesse incomparables, l'apôtre Paul fait connaître aux sages athéniens les intentions divines concernant les races et les peuples: "Il a fait que toutes les nations humaines, issues d'un seul (homme) habitent sur toute la face de la terre; il a déterminé les temps fixés pour eux et les bornes de leur demeure, afin qu'ils cherchent Dieu, pour le trouver si possible, en tâtonnant." (Actes des Apôtres 17:26, 27) Dieu déclare que quiconque le veut peut être conduit "par le lien de l'alliance" (Ézéchiel 20:37). Lors de la création, il souhaitait que la terre soit habitée d'êtres dont l'existence serait une bénédiction pour eux-mêmes, pour les autres, et un honneur pour leur Créateur. Tous ceux qui le veulent peuvent participer à la réalisation de ce projet. D'eux, il est écrit: "Le peuple que je me suis formé publiera mes louanges." (Ésaïe 43:21)

Dieu a révélé dans sa loi les principes qui sous-tendent toute véritable prospérité, tant pour les peuples que pour les individus. "Ce sera là votre sagesse et votre intelligence" (Deutéronome 4:6), déclare Moïse aux Israélites à propos de la loi de Dieu. "Ce n'est pas pour vous une parole creuse; c'est votre vie." (Deutéronome 32:47) Les bénédictions accordées à Israël sont aussi bien accordées à toutes les nations, à tous les individus sous les vastes cieux.

Le pouvoir exercé sur terre par tout chef d'Etat lui est confié par Dieu; de l'usage qu'il en fait dépend sa réussite. A chacun le Vigilant divin dit: "Je t'ai pourvu d'une ceinture, sans que tu me connaisses." (Ésaïe 45:5) Pour chacun les mots autrefois adressés à Nebucadnetsar sont une leçon de vie: "Mets un terme à tes péchés par la justice et à tes fautes par la compassion envers les malheureux, et ta tranquillité se prolongera." (Daniel 4:24)

Comprendre cela, comprendre que "la justice élève une nation" (Proverbes 14:34), que "c'est par la justice que le trône s'affermit" (Proverbes 16:12), qu'il est soutenu par la bienveillance (voir Proverbes 20:28); reconnaître que ces principes sont à l'œuvre dans les manifestations de la puissance de celui "qui renverse les rois et qui établit les rois" (Daniel 12:21)-c'est comprendre la philosophie de l'histoire.

Seule la Parole de Dieu met tout cela bien en évidence. Elle nous montre que la force des nations, des individus ne réside pas dans des occasions, des facilités qui semblent les rendre invincibles, ni dans leur valeur tant vantée. Elle se mesure à la fidélité avec laquelle ils accomplissent les desseins divins.

Un exemple nous en est donné dans l'histoire de l'ancienne Babylone. Au roi Nebucadnetsar, l'objectif que doit se fixer un gouvernement fut présenté sous la forme d'un grand arbre: "Sa cime atteignait le ciel, et on le voyait des extrémités de toute la terre. Son feuillage était beau, et ses fruits abondants; il portait de la nourriture pour tous; sous lui, les bêtes des champs trouvaient de l'ombre; dans ses branches habitaient les oiseaux du ciel." (Daniel 4:8, 9) C'est là le gouvernement selon Dieu qui protège et forme la nation.

Dieu exalta Babylone pour qu'elle puisse atteindre ce but. Cette nation prospéra et parvint à une richesse, une puissance qui n'ont jamais été égalées depuis-elle a été à juste titre symbolisée dans les Ecritures par "la tête d'or" (Daniel 2:38)

Mais le roi omit de reconnaître le pouvoir qui l'avait élevé. Nebucadnetsar, dans l'orgueil de son cœur, dit: "N'est-ce pas ici Babylone la grande que j'ai bâtie comme résidence royale, par la puissance de ma force et pour l'honneur de ma gloire?" (Daniel 4:27)

Au lieu de protéger les hommes, Babylone se mit à les écraser de son arrogante cruauté. Les paroles inspirées qui dépeignent la férocité et la rapacité des chefs d'Israël nous révèlent les raisons de la chute de Babylone et de bien d'autres royaumes, depuis la fondation du monde: "Vous mangez la graisse, vous êtes vêtus avec la laine, vous avez sacrifié les bêtes grasses, vous ne faites pas paître les brebis. Vous n'avez pas fortifié celles qui étaient faibles, soigné celle qui était malade, pansé celle qui était blessée; vous n'avez pas ramené celle qui s'égarait, cherché celle qui était perdue; mais vous les avez dominées avec force et avec rigueur." (Ézéchiel 34:3, 4)

Sur le roi de Babylone descendit la parole divine: "C'est à toi que l'on parle, roi Neboukadnetsar. Ta royauté s'est retirée de toi." (Daniel 4:28)

Descends, assieds-toi dans la poussière,
Vierge, fille de Babylone!
Assieds-toi à terre, sans trône, [...]
Assieds-toi en silence
Et va dans les ténèbres,
Fille des Chaldéens!
On ne t'appellera plus
La souveraine des royaumes.
(Ésaïe 47:1, 5)

Toi qui demeures près des grandes eaux
Et qui as d'immenses trésors,
Ta fin est venue, à la mesure de ta cupidité!
(Jérémie 51:13)

Et Babylone, l'ornement des royaumes,
La fière parure des Chaldéens,
Sera comme Sodome et Gomorrhe que Dieu bouleversa.
(Ésaïe 13:19)
"J'en ferai le domaine du hérisson et un marécage, et je la balaierai avec le balai de la destruction, oracle de l'Eternel des armées." (Ésaïe 14:23)

Toutes les nations du monde ont eu leur rôle à jouer et l'occasion de réaliser le plan du "Vigilant" et du "Saint".

La prophétie a annoncé la grandeur et la décadence des grands empires mondiaux-Babylone, les Mèdes et les Perses, la Grèce, Rome. Pour chacun d'eux, comme pour les nations moins puissantes, l'histoire se répéta. Tous eurent une période d'épreuve, tous échouèrent; leur gloire passa, leur puissance s'évanouit, une autre les remplaça.

Tandis que les nations rejetaient les principes de Dieu et couraient à leur propre ruine, il était clair cependant que le dessein divin se réalisait à travers tous leurs mouvements.

C'est ce qu'enseigne l'extraordinaire vision accordée au prophète Ezéchiel pendant son exil en Chaldée. Elle lui fut donnée alors qu'il était accablé de souvenirs désolés et de pressentiments inquiétants. La terre de ses pères n'était plus que désolation. Jérusalem était dépeuplée. Le prophète lui-même était étranger dans un pays où l'ambition et la cruauté régnaient en maîtres. Ne voyant autour de lui que tyrannie et injustice, il était dans le désarroi et se lamentait jour et nuit. Mais la vision qu'il reçut lui révéla une puissance bien supérieure aux puissances terrestres.

Au bord du fleuve Kebar "je regardai et voici qu'il vint du nord un vent de tempête, une grosse nuée et une gerbe de feu, qui répandait tout autour une clarté. Il y avait comme un éclat étincelant sortant du milieu d'elle, du milieu du feu." (Ézéchiel 1:4) Des roues, imbriquées les unes dans les autres, étaient mues par quatre êtres vivants. Au-dessus "il y avait quelque chose qui avait l'aspect d'un saphir et l'apparence d'un trône; et par-dessus cette sorte de trône apparaissait une forme humaine" (Ézéchiel 1:26). "On voyait aux chérubins une forme de main humaine sous leur ailes." (Ézéchiel 10:8) La disposition des roues était si compliquée qu'à première vue tout paraissait être en désordre; en fait tout fonctionnait parfaitement. Les êtres célestes, soutenus et guidés par la main qu'on voyait sous les ailes des chérubins, poussaient ces roues; au-dessus d'eux, sur le trône de saphir, se trouvait l'Eternel, et autour du trône, l'arc, emblème de la miséricorde divine.

De même que les rouages compliqués étaient dirigés par la main qu'on voyait sous les ailes des chérubins, de même le jeu embrouillé des événements de l'histoire de l'humanité est soumis au contrôle divin. Au milieu des querelles et du tumulte des nations, celui qui est assis au-dessus des chérubins conduit toujours les affaires du monde.

L'histoire des nations qui l'une après l'autre ont pris place dans le temps et l'espace, témoins inconscients d'une vérité dont elles ne connaissaient pas elles-mêmes le sens, nous parle. A chaque nation, à chaque homme d'aujourd'hui, Dieu a donné une place précise dans son plan. Les hommes et les nations d'aujourd'hui sont mesurés par celui qui ne se trompe pas. Ils décident eux-mêmes de leur destinée, et Dieu dirige toutes choses pour l'accomplissement de ses desseins.

L'histoire que le grand JE SUIS traça dans sa Parole, maillon après maillon dans une chaîne prophétique, de l'éternité du passé à l'éternité du futur, nous apprend à quel endroit nous nous trouvons dans le défilé des siècles, et ce que nous pouvons attendre du temps à venir. Tout ce que la prophétie a prédit, jusqu'à nos jours, s'est accompli dans l'histoire, et nous pouvons être sûrs que ce qui doit encore arriver arrivera en son temps.

La ruine finale de tous les royaumes terrestres est clairement annoncée dans la Parole. Dans la prophétie qui accompagne le jugement de Dieu sur le dernier roi d'Israël, nous trouvons ce message: "Ainsi parle le Seigneur, l'Eternel: La tiare sera ôtée, la couronne sera enlevée. [...] Ce qui est abaissé sera élevé, et ce qui est élevé sera abaissé. Une ruine, une ruine, une ruine! C'est ce que j'en ferai. Tout a déjà changé, en attendant la venue de celui à qui appartient le jugement et à qui je le remettrai." (Ézéchiel 21:31, 32)

La couronne enlevée à Israël passa à l'Empire de Babylone, puis à l'Empire des Mèdes et des Perses, ensuite à la Grèce, et à Rome. Dieu dit: "Une ruine, une ruine, une ruine! C'est ce que j'en ferai. Tout a déjà changé, en attendant la venue de celui à qui appartient le jugement et à qui je le remettrai."

Ce moment est proche. Aujourd'hui les signes des temps nous disent que nous sommes au seuil d'événements solennels. Notre monde n'est qu'agitation. A nos yeux s'accomplit la prophétie dans laquelle le Sauveur parle de ce qui précédera son retour: "Vous allez entendre parler de guerres et de bruits de guerres: [...] Une nation s'élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, par endroits, des famines et des tremblements de terre." (Matthieu 24:6, 7)

Notre époque présente un intérêt extrême. Les chefs et les hommes d'Etat, tous ceux qui occupent des postes de confiance et de responsabilité, les hommes et les femmes de toutes conditions, qui réfléchissent, ont les yeux fixés sur ce qui se passe autour d'eux. Ils examinent les relations tendues, difficiles des nations entre elles. Ils observent la violence qui s'empare de la terre et ils reconnaissent que quelque chose d'immense, de décisif, va se passer-que le monde est au bord d'une crise extraordinaire.

En ce moment les anges retiennent les vents des guerres, pour qu'ils ne soufflent pas avant que le monde n'ait été averti qu'il va à sa perte; mais la tempête se prépare, prête à se déchaîner sur la terre; et quand Dieu ordonnera à ses anges de lâcher les vents, éclatera un conflit indescriptible.

La Bible, la Bible seule donne une vision exacte de ces choses. Elle révèle les dernières et terribles scènes de l'histoire de notre monde, ces événements dont nous apercevons déjà l'ombre, et dont la rumeur fait trembler la terre et défaillir de peur les hommes.

"Voici que l'Eternel dévaste la terre et la dépeuple, il en bouleverse la face, en disperse les habitants: [...] Ils enfreignaient les lois, altéraient les prescriptions, ils rompaient l'alliance éternelle. C'est pourquoi la malédiction dévore la terre, et ses habitants en portent la culpabilité; [...] l'allégresse des tambourins a cessé, le bruit des amusements a pris fin, l'allégresse de la cithare a cessé." (Ésaïe 24:1, 5, 6, 8)

"Ah! quel jour! Car le jour de l'Eternel est proche: Il vient comme un ravage du Tout-Puissant. [...] Les semences ont séché sous les mottes; les greniers sont vidés, les magasins sont en ruines, car le blé est épuisé. Comme les bêtes gémissent! Les troupeaux de gros bétail sont errants, parce qu'ils n'ont point de pâture; et même les troupeaux de petit bétail sont punis." (Joël 1:15-18)

"La vigne est épuisée, le figuier est desséché; le grenadier, comme le palmier et le pommier, tous les arbres des champs sont secs... La gaieté est tarie, pour les humains." (Joël 1:12)

"Je souffre de toutes les fibres de mon cœur! Mon cœur frémit, je ne puis me taire; car tu entends, mon âme, le son du cor, la clameur guerrière. On annonce désastre sur désastre, car tout le pays est dévasté." (Jérémie 4:19, 20)

"Je regarde la terre, et voici qu'elle est informe et vide, vers les cieux, et leur lumière n'est plus. Je regarde les montagnes, et voici qu'elles sont ébranlées; et toutes les collines chancellent. Je regarde, et voici que l'homme n'est plus; et tous les oiseaux des cieux ont pris la fuite. Je regarde, et voici le Carmel: c'est un désert; et toutes ses villes sont abattues, devant l'Eternel." (Jérémie 4:23-26)

"Malheur! Car ce jour est grand, aucun autre n'est comme lui. C'est un temps d'angoisse pour Jacob; mais il en sortira sauvé." (Jérémie 30:7)

"Va, mon peuple, entre dans tes chambres, et ferme tes portes derrière toi; cache-toi pour quelques instants jusqu'à ce que la fureur soit passée." (Ésaïe 26:20)

Car tu es mon refuge, ô Eternel!
-Tu fais du Très-Haut ta retraite-.
Aucun malheur ne t'arrivera,
Aucun fléau n'approchera de ta tente.
(Psaumes 91:9, 10)

Dieu, Dieu, l'Éternel, parle et convoque la terre,
Depuis le soleil levant jusqu'au couchant.
De Sion, beauté parfaite,
Dieu resplendit.
Il vient, notre Dieu, il ne reste pas en silence.
(Psaumes 50:1-3)

Il crie vers les cieux en haut
Et vers la terre, pour juger son peuple: [...]
Et les cieux annonceront sa justice,
Car c'est Dieu qui est juge.
(Psaumes 50:4, 6)
"Fille de Sion, [...] l'Eternel te rachètera de la main de tes ennemis, maintenant des armées nombreuses (se sont rassemblées) contre toi: elle est dans la souillure, disent-elles; nos yeux se fixent sur Sion! Mais elles ne connaissent pas les pensées de l'Eternel, elles ne comprennent pas ses desseins." (Michée 4:10-12)

"Car je te rétablirai, je te guérirai de tes plaies,-oracle de l'Eternel. Puisqu'ils t'appellent la bannie,-c'est Sion-celle que nul ne recherche, ainsi parle l'Eternel: Voici: je fais revenir les captifs des tentes de Jacob, j'ai compassion de ses demeures." (Jérémie 30:17, 18)

En ce jour l'on dira:
Voici notre Dieu,
C'est en lui que nous avons espéré
Et c'est lui qui nous a sauvés;
C'est l'Eternel, en qui nous avons espéré;
Soyons dans l'allégresse,
Et réjouissons-nous de son salut!
(Ésaïe 25:9)
"Il anéantit la mort pour toujours; [...] il fait disparaître de toute la terre le déshonneur de son peuple; car l'Eternel a parlé." (Ésaïe 25:8)

"Regarde Sion, la cité de nos rencontres! Tes yeux verront Jérusalem, séjour serein, tente qui ne sera plus transportée, [...] car l'Eternel est notre juge, l'Eternel est notre législateur, l'Eternel est notre roi." (Ésaïe 33:20, 22)

"Il jugera les pauvres avec justice, avec droiture il sera l'arbitre des malheureux de la terre." (Ésaïe 11:4)

Alors le dessein de Dieu sera accompli; les principes de son royaume seront respectés partout dans le monde.

On n'entendra plus (parler) de violence dans ton pays,
Ni de ravage ni de ruines dans tes frontières;
Tu donneras à tes murailles le nom de salut
Et à tes portes celui de louange.
(Ésaïe 60:18)
Les prophètes à qui ont été révélées ces scènes désiraient ardemment en comprendre le sens. Ils "ont fait de ce salut l'objet de leurs recherches et de leurs investigations. Ils se sont appliqués à découvrir à quelle époque et à quelles circonstances se rapportaient les indications de l'Esprit de Christ qui était en eux [...]. Il leur fut révélé que ce n'était pas pour eux-mêmes, mais pour vous qu'ils étaient ministres de ces choses. Maintenant, elles vous ont été annoncées [...], et les anges désirent y plonger leurs regards." (1 Pierre 1:10-12)

Pour nous qui sommes tout près de leur accomplissement, l'esquisse des choses à venir-que les enfants de Dieu, depuis que nos premiers parents se sont éloignés de l'Eden, ont espérées, attendues, et pour la réalisation desquelles ils ont prié-a un intérêt, une importance immenses.

Aujourd'hui, en cette période qui précède la grande crise finale, comme avant la première destruction du monde, les hommes sont absorbés par la recherche des plaisirs. Absorbés par ce qui est visible et passager, ils ont perdu de vue les choses invisibles et éternelles. Aux richesses éphémères ils sacrifient les richesses immortelles. Il faut qu'ils lèvent la tête, que leur vision de la vie s'élargisse! Il faut les sortir de leur léthargie, de leur rêve terrestre.

Il faut qu'ils apprennent, à travers la grandeur et la décadence des nations, telles que nous l'explique la sainte Ecriture, combien est vaine la gloire terrestre, toute d'apparence. Babylone, puissante et magnifique, telle que notre monde n'a plus jamais rien contemplé de semblable, Babylone qui semblait si forte et si solide-il ne reste plus rien de toi. Comme "l'herbe des champs", tu as passé. Ainsi passe tout ce qui ne se fonde pas sur Dieu. Seul peut subsister ce qui est lié au dessein divin, ce qui exprime le caractère de Dieu. Ses principes sont les seules données inébranlables de notre monde.

Voilà les grandes vérités que tous doivent apprendre, jeunes et vieux. Il nous faut étudier la réalisation du plan de Dieu à travers l'histoire des nations et la révélation de l'avenir, pour estimer à leur juste valeur les choses visibles et invisibles, pour comprendre quel est le véritable objectif de la vie, pour donner à chaque chose terrestre sa véritable place et son usage le plus noble, à la lumière de l'éternité. Ainsi, en étudiant ici-bas les principes du royaume de Dieu, en en devenant les sujets, les citoyens, nous serons prêts, au retour de Jésus, à entrer avec lui dans ce royaume.

Le jour est proche. Il nous faut apprendre, travailler, transformer notre caractère; pour tout cela, le temps est court.

"Fils d'homme, voici ce que dit la maison d'Israël: La vision qu'il a n'est que pour des jours lointains, il prophétise pour des temps éloignés. C'est pourquoi dis-leur: Ainsi parle le Seigneur, l'Eternel: Toute parole que je dirai sera une parole qui se réalisera sans délai.-Oracle du Seigneur, l'Eternel." (Ézéchiel 12:27, 28)