Éducation

Chapitre 18

Les mystères de la Bible

"Peux-tu découvrir les profondeurs de Dieu?" (Job 11:7)

Aucun esprit fini ne peut pleinement comprendre le caractère et les œuvres de l'Etre infini. Nous ne pouvons pas découvrir les profondeurs de Dieu. Pour les esprits les plus puissants, les plus cultivés, tout comme pour les plus faibles et les plus ignorants, l'Etre saint demeure un mystère. Mais si "la nuée et l'obscurité l'environnent, la justice et le droit sont la base de son trône" (Psaumes 97:2). Nous arrivons à discerner, dans les rapports de Dieu avec nous, une miséricorde sans limites, jointe à une puissance infinie. Nous pouvons saisir une partie des desseins divins; mais lorsque notre entendement est dépassé, nous ne pouvons plus que faire confiance à la main toute-puissante, au cœur plein d'amour.

La Parole de Dieu, tout comme le caractère de son auteur, contient des mystères qui ne pourront jamais être totalement élucidés par des êtres finis. Mais Dieu a donné dans les Ecritures des signes suffisants de leur autorité divine. Sa propre existence, son caractère, la véracité de sa Parole, tant de signes s'adressant à notre raison les ont établis de manière satisfaisante. Il est vrai qu'il n'a pas écarté la possibilité du doute; la foi repose sur des indices, non sur des démonstrations; ceux qui veulent douter peuvent le faire; ceux qui désirent connaître la vérité ont de quoi fonder leur foi.

Nous n'avons pas à douter de la Parole de Dieu parce que nous ne pouvons pas comprendre les mystères de sa providence. La nature nous offre constamment des merveilles qui dépassent notre compréhension. Serions-nous donc surpris de trouver dans le monde spirituel des mystères insondables? C'est dans la faiblesse et dans l'étroitesse de l'esprit humain que réside la difficulté.

Les mystères de la Bible, loin d'être un argument contre elle, sont au contraire un des signes les plus convaincants de son inspiration divine. Si la Bible ne rapportait de Dieu que ce que nous pouvons comprendre; si la grandeur et la majesté divines étaient à la portée d'esprits finis, alors le saint Livre ne contiendrait pas, comme il le fait, des preuves indubitables de l'existence de Dieu. La grandeur de ses thèmes devrait nous amener à reconnaître en elle la Parole de Dieu.

La Bible révèle la vérité avec une telle simplicité, elle répond si bien aux besoins et aux aspirations du cœur humain qu'elle saisit d'étonnement et ravit les esprits les plus cultivés tout en montrant aux hommes humbles et ignorants le chemin de la vie. "Ceux qui le suivront, même les insensés, ne pourront s'égarer." (Ésaïe 35:8) Aucun enfant ne devrait se tromper. Aucun de ceux qui cherchent en tremblant ne devrait manquer de voir la pure et sainte Lumière. Et pourtant les vérités les plus simples nous présentent des sujets élevés, vastes, dépassant infiniment l'intelligence humaine-des mystères où se cache la gloire de Dieu, des mystères qui subjuguent l'esprit, mais insufflent à ceux qui les étudient avec sincérité respect et foi. Plus nous sondons la Bible, plus profonde est notre conviction que nous avons en elle la Parole du Dieu vivant, et la raison humaine se prosterne devant la grandeur de la révélation divine.

Dieu désire que les vérités de sa Parole se déploient sans cesse devant le chercheur fervent. Car si "les choses cachées sont à l'Eternel, notre Dieu, les choses révélées sont à nous et à nos fils" (Deutéronome 29:28). L'idée que certaines parties de la Bible sont incompréhensibles nous a conduits à négliger quelques-unes des vérités les plus importantes. Il nous faut souligner et répéter souvent que les mystères de la Bible ne sont pas tels parce que Dieu cherche à dissimuler certains aspects de la vérité, mais parce que notre faiblesse et notre ignorance nous rendent incapables de les comprendre ou de les assimiler. Ce n'est pas le Seigneur qui pose des limites, c'est nos facultés qui sont limitées. Et ces passages de l'Ecriture que nous délaissons sous prétexte qu'ils sont impossibles à comprendre, Dieu désire que nous nous efforcions d'en tirer tout ce que nous pouvons. "Toute écriture est inspirée de Dieu [...] afin que l'homme de Dieu soit adapté et préparé à toute œuvre bonne." (2 Timothée 3:16, 17)

Il est impossible à l'esprit humain d'épuiser ne serait-ce qu'un seul principe, une seule promesse de la Bible. L'un en saisit un aspect, l'autre un autre; mais nous n'en discernons que des lueurs. La pleine lumière, nous ne la voyons pas.

Contempler la Parole de Dieu, c'est regarder une source qui s'élargit et se creuse sous nos yeux. Sa largeur, sa profondeur dépassent notre intelligence. La vision s'étend à mesure que nous la fixons; elle est comme une mer sans limites, sans rivage.

Une telle étude a un pouvoir vivifiant. L'esprit et le cœur y puisent une force, une vie nouvelle.

C'est le meilleur indice que la Bible est l'œuvre de Dieu. La Parole de Dieu nourrit notre âme, comme le pain nourrit notre corps. Le pain subvient aux besoins de notre organisme; nous savons d'expérience qu'il devient sang, os, cerveau. Et la Bible? Quand ses principes sont effectivement devenus des composantes de notre caractère, quel en a été le résultat? Qu'est-ce qui a changé dans notre vie? "Les choses anciennes sont passées; voici: (toutes choses) sont devenues nouvelles." (2 Corinthiens 5:17) Par sa puissance, hommes et femmes ont brisé les chaînes du péché. Ils ont abandonné leur égoïsme. Les impies sont devenus respectueux, les alcooliques sobres, les débauchés vertueux. Les êtres qui portaient l'empreinte de Satan ont été transformés à l'image de Dieu. Cette transformation est le miracle des miracles. Une transformation opérée par la Parole est l'un des plus grands mystères de cette Parole. Nous ne pouvons pas le comprendre, nous pouvons seulement croire, comme le déclarent les Ecritures, que c'est "Christ en vous, l'espérance de la gloire" (Colossiens 1:27).

La connaissance de ce mystère offre la clé de tous les autres. Elle découvre à l'âme les trésors de l'univers, les possibilités d'un développement infini.

C'est à travers la révélation incessante du caractère de Dieu-gloire et mystère de la Parole écrite-que nous nous développons. S'il nous était possible d'accéder à une compréhension parfaite de Dieu et de sa Parole, il n'y aurait plus pour nous de progrès dans la découverte et la connaissance de la vérité, ni d'épanouissement possible. Dieu ne serait plus au-dessus de tous, l'homme cesserait de progresser. Remercions le Seigneur. Il n'en est rien. Dieu est infini, en lui sont les trésors de la sagesse, et nous aurons l'éternité pour chercher, pour étudier sans jamais en épuiser les richesses, sa sagesse, sa bonté, sa puissance.