Éducation

Chapitre 15

Principes et méthodes de travail

Celui qui marche dans l'intégrité marchera en sécurité (Proverbes 10:9).

La Bible nous offre les éléments de préparation indispensables à toute activité légitime. Ses principes d'assiduité, d'honnêteté, d'économie, de modération, de pureté sont le secret d'une réussite authentique. Présentés dans le livre des Proverbes, ils forment un trésor de sagesse pratique. Où donc le marchand, l'artisan, le directeur d'entreprise trouveront-ils de meilleures règles de conduite pour eux-mêmes et leurs employés que dans ces paroles du sage:

"Si tu vois un homme habile dans son ouvrage il se tiendra devant des rois; il ne se tiendra pas devant des gens obscurs." (Proverbes 22:29)

"En tout travail se trouve du profit, mais les paroles toutes seules ne mènent qu'à la disette." (Proverbes 14:23)

"L'âme du paresseux a des désirs qui n'aboutissent à rien." (Proverbes 13:4)

"L'ivrogne et celui qui fait des excès s'appauvrissent, et l'assoupissement fait porter des haillons." (Proverbes 23:21)

"Celui qui répand la calomnie dévoile les secrets; ne fréquente pas celui qui ouvre ses lèvres." (Proverbes 20:19)

"Celui qui ménage ses discours possède la connaissance." (Proverbes 17:27)

"Mais tout homme stupide est déchaîné." (Proverbes 20:3)

"N'entre pas dans le sentier des méchants." (Proverbes 4:14)

"Quelqu'un marchera-t-il sur des charbons ardents, sans que ses pieds soient brûlés?" (Proverbes 6:28)

"Celui qui marche avec les sages devient sage." (Proverbes 13:20)

"Celui qui a des amis peut les avoir pour son malheur." (Proverbes 18:24)

Nos obligations mutuelles sont ainsi définies par le Christ: "Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, vous aussi, faites-le de même pour eux." (Matthieu 7:12)

Combien d'hommes auraient échappé à la faillite, à la ruine, s'ils avaient prêté attention aux avertissements maintes fois répétés, avec insistance, par les Ecritures!

"Celui qui se hâte de s'enrichir ne sera pas tenu pour innocent." (Proverbes 28:20)

"Les biens mal acquis diminuent, mais celui qui amasse peu à peu les augmente." (Proverbes 13:11)

"Des trésors acquis par une langue fausse sont une vanité fugitive de gens qui recherchent la mort." (Proverbes 21:6)

"Celui qui emprunte est l'esclave de celui qui prête." (Proverbes 22:7)

"Celui qui se porte garant pour autrui s'en trouve mal, mais celui qui déteste les engagements est en sécurité." (Proverbes 11:15)

"Ne déplace pas la borne ancienne et n'entre pas dans le champ des orphelins; car leur vengeur est puissant: il défendra leur cause contre toi." (Proverbes 23:10, 11)

"Celui qui opprime l'indigent, (arrive) à l'enrichir, celui qui donne au riche, n'(arrive) qu'à l'appauvrir." (Proverbes 22:16)

"Celui qui creuse une fosse y tombe, et la pierre revient sur celui qui la roule." (Proverbes 26:27)

Du respect de ces principes dépend le bien-être de la société et des communautés, tant profanes que religieuses. Ce sont ces principes qui garantissent la sécurité de la propriété et de la vie. Pour tout ce qui rend possibles la confiance et la collaboration, le monde est redevable à la loi divine, telle que nous la donne la Parole, cette loi dont il subsiste encore des traces, souvent bien légères, presque effacées, dans le cœur de l'homme.

La phrase du psalmiste: "Mieux vaut pour moi la loi de la bouche que mille objets d'or et d'argent" (Psaumes 119:72) affirme une vérité valable en dehors de toute considération religieuse. Elle révèle une vérité absolue, reconnue dans le monde des affaires. Même à notre époque de course à l'argent, où la rivalité est si vive, les méthodes si peu délicates, il est encore généralement reconnu qu'un jeune homme débutant dans la vie possédera, avec l'honnêteté, l'assiduité, la modération, la pureté, le sens de l'économie, un capital plus précieux que ne le serait n'importe quelle somme d'argent.

Pourtant, même parmi ceux qui apprécient ces qualités et reconnaissent qu'elles sont issues de la Bible, peu discernent sur quel principe elle repose.

La base de l'honnêteté dans les affaires, et d'une réussite authentique, c'est la reconnaissance que Dieu possède toutes choses. Le Créateur est le premier propriétaire; nous sommes ses intendants. Tout ce que nous avons, c'est lui qui nous l'a confié, pour que nous l'utilisions selon ses voies.

Cette obligation repose sur chaque homme, et concerne toutes les activités humaines. Que nous le reconnaissions ou non, nous sommes des administrateurs auxquels Dieu a accordé talents et aptitudes, placés dans le monde pour accomplir l'œuvre qu'il nous a confiée.

À chaque homme est distribuée "sa tâche" (Marc 13:34), tâche à laquelle le disposent ses capacités, tâche dont sortira le plus grand bien pour lui-même et pour ses semblables, à la plus grande gloire de Dieu.

Ainsi notre travail, notre vocation fait partie du plan divin, et tant que nous l'assumons selon la volonté du Seigneur, il prend lui-même la responsabilité des résultats. "Comme ouvriers avec Dieu" (1 Corinthiens 3:9), notre part est d'accepter avec foi la direction divine. Alors il n'y a pas place pour l'inquiétude. Il nous faut être assidus, fidèles, appliqués, économes, réservés. Chacune de nos possibilités doit être exploitée au maximum. Nous ne dépendons pas de l'issue de nos efforts, mais de la promesse de Dieu. La parole qui nourrissait Israël au désert, et Elisée pendant la famine, a toujours la même puissance. "Ne vous inquiétez donc pas, en disant: Que mangerons-nous? Ou: Que boirons-nous? [...] Cherchez premièrement son royaume et sa justice (de Dieu), et tout cela vous sera donné pardessus." (Matthieu 6:31, 33)

Celui qui accorde aux hommes le pouvoir de devenir riches leur assigne en même temps un devoir. Il nous demande une part bien précise de tout ce que nous acquérons. La dîme appartient au Seigneur. "Toute dîme (des produits) de la terre, soit des semences de la terre, soit des fruits des arbres", "toute dîme de gros et de menu bétail [...] sera consacrée à l'Eternel" (Lévitique 27:30, 32). L'engagement pris par Jacob à Béthel montre l'importance de cette obligation: "Je te donnerai la dîme de tout ce que tu me donneras." (Genèse 28:22)

"Apportez à la maison du trésor toute la dîme" (Malachie 3:10) est l'ordre de Dieu. Ce n'est pas un appel à la reconnaissance ou à la générosité. Il n'y a là qu'une simple question d'honnêteté. La dîme appartient au Seigneur; il nous demande de lui rendre ce qui lui appartient.

"Ce qu'on demande des administrateurs, c'est que chacun soit trouvé fidèle." (1 Corinthiens 4:2) Si la probité est un principe essentiel dans le monde des affaires, ne reconnaîtrons-nous pas notre obligation envers Dieu, une obligation qui sous-tend toutes les autres?

Les termes de l'économat chrétien nous prescrivent des devoirs non seulement à l'égard de Dieu, mais aussi à l'égard des hommes. Chaque être humain est redevable de la vie à l'amour infini du Rédempteur. Notre nourriture, notre vêtement, notre logement, notre corps, notre esprit, notre âme, il les a payés de son sang. Le Christ nous attache aux autres hommes par les liens de la reconnaissance que nous avons envers lui: "Par amour, soyez serviteurs les uns des autres." (Galates 5:13) "Dans la mesure où vous avez fait cela à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait." (Matthieu 25:40)

"Je me dois, dit Paul, aux Grecs et aux Barbares, aux savants et aux ignorants." (Romains 1:14) Il en est de même pour nous. Toutes les bénédictions que nous recevons dans notre vie, nous devons les mettre au service de tous ceux à qui nous pouvons faire du bien.

Ces vérités sont aussi valables dans le domaine des affaires que dans la vie privée. Les richesses que nous possédons ne nous appartiennent pas, nous ne pouvons l'oublier sans risque. Nous ne sommes que des administrateurs, et de la manière dont nous nous acquittons de notre tâche dépend le bien-être de nos semblables, de même que notre destin ici-bas et dans la vie à venir.

"Tel, qui fait des largesses, devient plus riche; et tel, qui épargne à l'excès, ne fait que s'appauvrir. Celui qui répand la bénédiction sera dans l'abondance, et celui qui arrose sera lui-même arrosé." (Proverbes 11:24, 25)

"Jette ton pain à la surface des eaux, car avec le temps tu le retrouveras." (Ecclésiaste 11:1)

"Ne te fatigue pas pour t'enrichir. [...] Tes yeux volent-ils vers (la richesse)? Il n'y a plus rien! Car elle se fait des ailes, et comme l'aigle, elle s'envole vers le ciel." (Proverbes 23:4, 5)

"Honore l'Éternel avec tes biens et avec les prémices de tout ton revenu: alors tes greniers seront abondamment remplis, et tes cuves regorgeront de vin nouveau." (Proverbes 3:9, 10)

"Apportez à la maison du trésor toute la dîme, afin qu'il y ait des provisions dans ma Maison; mettez-moi de la sorte à l'épreuve, dit l'Eternel des armées. (Et vous verrez) si je n'ouvre pas pour vous les écluses du ciel. Si je ne déverse pas pour vous la bénédiction, au-delà de toute mesure. Pour vous je menacerai celui qui dévore, et il ne vous détruira pas les fruits du sol, et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes. [...] Toutes les nations vous diront heureux, car vous serez un pays de délices." (Malachie 3:10-12)

"Si vous suivez mes prescriptions, si vous observez mes commandements et les mettez en pratique, je vous donnerai les pluies en leur saison, la terre donnera ses productions, et les arbres de la campagne donneront leurs fruits. Le vannage durera jusqu'à la vendange et la vendange durera jusqu'aux semailles; vous mangerez votre pain à satiété et vous habiterez en sécurité dans votre pays. Je mettrai la paix dans le pays, vous dormirez sans que personne ne vous trouble." (Lévitique 26:3-6)

"Apprenez à faire le bien, recherchez le droit, ramenez l'oppresseur dans le bon chemin, faites droit à l'orphelin, défendez la veuve." (Ésaïe 1:17)

"Heureux celui qui agit avec discernement envers le faible! Au jour du malheur l'Eternel le délivre; l'Eternel le garde et le fait vivre; il est heureux sur la terre; tu ne le livreras pas au désir de ses ennemis." (Psaumes 41:1, 2)

"Celui qui a pitié de l'indigent prête à l'Eternel, qui lui rendra ce qui lui est dû." (Proverbes 19:17)

Celui qui investit ainsi ses richesses double son trésor. En plus de celle qu'il devra quitter un jour, même s'il en tire parti avec sagesse, il s'amasse une fortune pour l'éternité-notre caractère est notre plus grande fortune sur terre comme au ciel.

Honnêteté dans les affaires

"L'Éternel connaît les jours des hommes intègres, et leur héritage dure à jamais. Ils ne sont pas dans la honte au temps du malheur, et aux jours de la famine, ils sont rassasiés." (Psaumes 37:18, 19)

"[...] Celui qui marche dans l'intégrité, qui pratique la justice et qui dit la vérité selon son cœur. [...] Il ne se rétracte pas, s'il fait un serment à son préjudice." (Psaumes 15:2, 4)

"Celui qui [...] refuse un gain acquis par extorsion, qui secoue les mains pour ne pas toucher un présent, [...] et qui se bande les yeux pour ne pas voir le mal, celui-là habitera dans les lieux élevés; [...] le pain lui sera donné, et l'eau lui sera assurée. Tes yeux verront le roi dans sa beauté, ils contempleront le pays dans toute son étendue." (Ésaïe 33:15-17)

Dieu nous a donné, dans sa Parole, l'exemple d'un homme prospère-un homme dont la vie était vraiment une réussite, un homme que les cieux et la terre honoraient avec joie. Ecoutons Job lui-même parler de son expérience:

Tel que j'étais aux jours de ma pleine maturité,
Quand Dieu veillait en ami sur ma tente,
Quand le Tout-Puissant était encore avec moi,
Et que mes jeunes fils m'entouraient; [...]
Quand je sortais (pour aller) à la porte de la ville,
Et que je me faisais préparer un siège sur la place,
Les jeunes gens me voyaient et se retiraient,
Les vieillards se levaient et se tenaient debout.
Les princes arrêtaient leurs propos
Et mettaient la main sur leur bouche;
La voix des chefs se taisait, [...]
Car l'oreille qui (m') entendait me disait heureux,
L'œil qui (me) voyait me rendait témoignage;
En effet je délivrais le malheureux qui implorait de l'aide,
Et l'orphelin que personne ne secourait.
La bénédiction de celui qui allait périr venait sur moi;
Je remplissais de joie le cœur de la veuve.
Je me revêtais de la justice; elle me revêtait.
J'avais mon droit pour manteau et pour turban.
J'étais des yeux pour l'aveugle
Et des pieds pour le boiteux.
J'étais un père pour les pauvres,
J'examinais la cause de l'inconnu.
(Job 29:4, 5, 7-16)

L'étranger ne passait pas la nuit dehors,
J'ouvrais ma porte au voyageur.
(Job 31:32)

On m'écoutait et l'on restait dans l'attente, [...]
Ils ne pouvaient faire disparaître la lumière de mon visage.
Je choisissais d'aller avec eux, et je m'asseyais à leur tête;
Je demeurais comme un roi au milieu d'une troupe,
Comme celui qui console les affligés.
(Job 29:21, 24, 25)
"C'est la bénédiction de l'Eternel qui enrichit, et il n'y ajoute aucun chagrin." (Proverbes 10:22)

"Avec moi sont la richesse et la gloire, les biens durables et la justice." (Proverbes 8:18)

La Bible nous montre aussi les conséquences d'un manquement aux justes principes, aussi bien dans nos rapports avec Dieu qu'avec notre prochain. A ceux qui reçoivent ses dons mais restent sourds à ses demandes, Dieu dit:

"Réfléchissez à votre conduite! Vous avez beaucoup semé et vous rapportez peu, vous mangez sans être rassasiés, vous buvez, mais pas à votre soûl, vous êtes vêtus sans avoir chaud; le salarié reçoit son salaire dans un sac percé. [...] Vous comptiez sur beaucoup, et voici que vous avez eu peu; vous l'avez rapporté à la maison, mais j'ai soufflé dessus." (Aggée 1:5, 6, 9)

"Alors, quand on venait à un tas de vingt (mesures), il n'y en avait que dix; quand on venait au pressoir pour puiser cinquante cuvées, il n'y en avait que vingt." (Aggée 2:16)

"À cause de quoi?-Oracle de l'Eternel des armées: A cause de ma Maison qui est en ruines." (Aggée 1:9)

"Un être humain peut-il frustrer Dieu? Car vous me frustrez et vous dites: En quoi t'avons-nous frustré? C'est sur la dîme et le prélèvement!" Malachie 3:8.

"C'est pourquoi le ciel vous a retenu la rosée, et la terre a retenu ses produits." (Aggée 1:10)

"Aussi, parce que vous avez foulé l'indigent [...] vous avez bâti des maisons en pierre de taille, mais vous ne les habiterez pas; vous avez planté d'excellentes vignes, mais vous n'en boirez pas le vin." (Amos 5:11)

"L'Éternel enverra contre toi la malédiction, le trouble et la menace, dans toutes tes entreprises. [...] Tes fils et tes filles seront livrés à un autre peuple, tes yeux le verront et languiront tout le jour après eux, et tu n'y pourras rien." (Deutéronome 28:20, 32)

"Tel est celui qui acquiert des richesses injustement; au milieu de ses jours il doit les quitter, et au moment de sa fin, il n'est qu'un insensé." (Jérémie 17:11)

Les comptes de toutes les affaires, les détails de toutes les transactions sont soumis au regard de vérificateurs invisibles, représentants de celui qui ne fait aucun compromis avec l'injustice, qui ne ferme jamais les yeux sur le mal et ne le dissimule jamais.

"Si tu vois dans une province qu'on opprime le pauvre et qu'on viole le droit et la justice, ne t'étonne pas de la chose; car un grand protège un autre grand." Ecclésiaste 5:7.

"Il n'y a ni ténèbres ni ombre de la mort, où puissent se cacher ceux qui commettent l'injustice." (Job 34:22)

"Ils élèvent leur bouche jusqu'aux cieux, [...] et l'on dit: Comment Dieu (le) connaîtrait-il? Y a-t-il même de la connaissance chez le Très-Haut?" (Psaumes 73:9, 11)

"Voilà ce que tu as fait, et je me suis tu. Tu t'es imaginé que j'étais comme toi, mais je vais te faire des reproches et tout mettre sous tes yeux." (Psaumes 50:21)

"Je levai de nouveau les yeux et j'eus la vision que voici: un rouleau volait. [...] C'est la malédiction qui se répand à la surface de tout le pays; en effet d'après elle tout voleur sera chassé d'ici, et d'après elle tout parjure sera chassé d'ici. Je la répands-oracle de l'Eternel des armées-afin qu'elle entre dans la maison du voleur et dans la maison de celui qui jure faussement par mon nom, afin qu'elle s'y loge et qu'elle la consume avec sa charpente et ses pierres." (Zacharie 5:1, 3, 4)

La loi de Dieu prononce la condamnation du méchant. Celui-là peut ignorer l'avertissement, essayer de l'étouffer; c'est en vain. Une voix le poursuit, une voix qui résonne; elle détruit sa paix. S'il n'y prête pas attention, elle le poursuivra jusqu'à sa mort. Elle portera témoignage contre lui au jour du jugement. C'est un feu inextinguible qui finira par le consumer, corps et âme.

"Que sert-il à un homme de gagner le monde entier, s'il perd son âme? Que donnerait un homme en échange de son âme?" Marc 8:36, 37.

Cette question mérite d'être examinée attentivement par tous les parents, tous les maîtres, tous les élèves-par tous les êtres humains, de tous âges. Aucun plan de travail, aucun projet de vie ne peut être solide ou complet s'il ne vise que les années de vie terrestre et n'embrasse pas l'éternité. Il faut que les jeunes apprennent à tenir compte de la vie éternelle. Qu'ils apprennent à choisir des principes, à rechercher des biens durables-à amasser pour eux-mêmes "un trésor inépuisable dans les cieux, où il n'y a pas de voleur qui approche, ni de mite qui détruise" (Luc 12:33); à se faire des amis "avec les richesses injustes" afin que lorsqu'elles leur feront défaut, ils les reçoivent "dans les tabernacles éternels" (Luc 16:9).

Ceux qui agissent ainsi se préparent de leur mieux pour cette vie. Personne ne peut s'amasser un trésor dans le ciel sans enrichir et ennoblir par là même sa vie terrestre.

"La piété est utile à tout, elle a la promesse de la vie présente et de la vie à venir." (1 Timothée 4:8)