Christ et sa justice

Chapitre 4

Christ, Créateur

Immédiatement après le texte bien connu qui dit que Christ, la Parole, est Dieu, nous lisons que « toutes choses furent faites par elle et rien de ce qui a été fait, n’a été fait sans elle » (Jean 1:3). Nous ne pouvons pas rendre cette déclaration plus claire qu’elle ne l’est, aussi nous passons à Hébreux 1:2-4 : « Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde, et qui étant le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne, et soutenant toutes choses par sa parole puissante, a fait la purification des péchés et s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts, devenu d’autant supérieur aux anges qu’il a hérité d’un nom plus excellent que le leur ».

Les paroles de l’apôtre Paul aux Colossiens sont encore plus emphatiques. Parlant de Christ comme de celui par qui nous recevons la rédemption, il le décrit comme : « l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. Car en lui ont été créées toutes choses dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui; il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui » (Colossiens 1:15-17).

Ce texte merveilleux doit être soigneusement étudié et souvent médité. Il n’y a rien dans l’univers que Christ n’ait créé. Il fit toute chose dans le ciel et sur la terre; il créa toutes les choses que nous pouvons voir, et toutes les choses que nous ne pouvons pas voir : les trônes et les dominations, les autorités et les puissances dans les cieux; tout dépend de Lui pour son existence. Comme Il est avant toutes choses et qu’Il est leur créateur, ainsi par Lui toutes choses existent et subsistent. Ceci équivaut à ce qui est écrit dans Hébreux 1:3, qu’Il soutient toutes choses par Sa parole puissante. C’est par une parole que les cieux furent créés, et la même parole les maintient en place et les préserve de la destruction.

Nous ne pouvons pas omettre cette déclaration d’Ésaïe 40:25-26 : « À qui donc pourriez-vous me comparer? Qui peut m’égaler, dit le Saint? Levez les yeux en haut et regardez : Qui a créé ces choses? C’est celui qui fait marcher leur armée en bon ordre, et qui les appelle toutes par leur nom. Telle est la grandeur de son pouvoir et de sa force souveraine, que pas une ne refuse de lui obéir ». Ou comme la traduction juive le rend avec plus de force « de lui, qui est grand en puissance, et fort en pouvoir, aucune n’échappe ». Que Christ est le seul Saint qui appelle les armées du ciel par leur nom, et les maintient en place, est évident d’après d’autres portions du même chapitre. Il est le seul dont il fut dit : « Prépare le chemin du Seigneur, rend droite, dans le désert, la route pour notre Dieu ». Il est le Seul qui vient avec une main forte, et qui apporte Sa récompense avec Lui. Il est le Seul qui, comme berger, nourrit Son troupeau, et porte les agneaux dans Son sein.

Encore une affirmation concernant Christ comme Créateur doit suffire. C’est le témoignage du Père lui-même. Dans le premier chapitre de l’épître aux Hébreux, nous lisons que Dieu nous a parlé par Son Fils et qu’Il dit de Lui, « que tous les anges de Dieu l’adorent »; des anges, Il dit : « il fait de ses anges des vents et de ses serviteurs une flamme de feu »; mais quand Il parle de Son Fils, il dit : « Toi, Seigneur qui, tu as au commencement fondé la terre, et les cieux sont l’oeuvre de tes mains » (Hébreux 1:8-10). Ici, nous trouvons Dieu le Père parlant au Fils comme à Dieu, et Lui disant : Tu as posé les fondations de la terre, et les cieux sont l’oeuvre de Tes mains. Quand le Père lui-même témoigne un tel honneur au Fils, qu’est-ce que l’homme pour Le Lui refuser?Donc, nous pouvons fort bien en finir avec ce témoignage direct concernant la Divinité de Christ, et le fait qu’il est le Créateur de toutes choses.

Un avertissement est peut-être nécessaire ici. Que personne ne s’imagine que nous voudrions exalter Christ au détriment du Père, ou que nous voudrions ignorer le Père. C’est impossible, car leurs intérêts sont un. Nous honorons le Père en honorant le Fils. Rappelons-nous des paroles de Paul : « pour nous, il n’y a qu’un seul Dieu, le Père, de qui procèdent toutes choses, et nous sommes en Lui; et qu’il n’y a qu’un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses, et nous sommes par Lui » (1 Corinthiens 8:6); comme nous l’avons déjà cité, c’est par lui que Dieu créa les mondes. Toutes choses, en fin de compte, proviennent de Dieu le Père; même Christ lui-même tira Son origine et vint du Père; mais il a plu au Père qu’en Lui habitât toute plénitude, et qu’Il fût l’Agent direct et immédiat de chaque acte de la création. Notre but dans cette recherche est d’établir la juste position d’égalité de Christ avec le Père, afin que Sa puissance pour racheter puisse être mieux appréciée.